Besançon doit s'adapter (une fois de plus) au Coronavirus

Publié le 09/10/2020 - 09:33
Mis à jour le 09/10/2020 - 09:34

Conseil municipal •

Maintien au maximum des animations et évènements, dont le marché de Noël, soutien aux associations sportives et culturelles, reconstitution du stock des masques ou acquisition de nébuliseurs pour la désinfection, remboursement des activités aquatiques  : il sera encore question de la Covid-19 ce vendredi 9 octobre au conseil municipal. La Ville, dans sa décision budgétaire modificative, devrait allouer près de 862.000 € de crédits en lien avec la crise sanitaire.

Anne Vignot masque besancon
Anne vignot © D Poirier

La vie se poursuit, malgré la crise sanitaire. La maire de Besançon a insisté sur le rôle de la Ville de Besançon pour que le lien social perdure et que la vie continue. "Nous poussons le plus possible, les animations, les évènements pour qu'ils aient lieu dans les meilleures conditions sanitaires... " Anne vignot s'est d'ailleurs réjoui du maintien de la Braderie de ce samedi 10 octobre par l'UCB ou du maintien du Trail des forts, de l'open national et le week-end d'escalade, etc.

Quid des festivités de fin d'années ? L'objectif est bien de maintenir un marché de Noël.  "Il n'est pas question de voir une ville s'éteindre à cause de la crise sanitaire, nous ferons tout pour conserver le marché et à minima des animations, des illuminations..."

861.722 € de crédits liés à la Covid-19

Le confinement du printemps 2020 a laissé des stigmates et la Covid-19 est toujours présente.  En présentant les enjeux du conseil municipal du vendredi 9 octobre 2020, Anne vignot a dressé la liste des crédits liés à la gestion de la crise sanitaire sur un volet "relance" d'une part et sur l'adaptation permanente avec le virus de l'autre.

Les conseillers municipaux seront amenés à se prononcer sur la décision budgétaire modificative (DM1).

La Ville prévoit un total de 5550.000 € en lien avec le plan de relance, principalement sur des exonérations de loyers (-41.253 €), mais aussi de taxes de stationnement des taxis (-3.600 €) et des droits de places de marché de plein air et foire (-25.000 €)

Piscine : un remboursement sera proposé aux usagers des activités aquatiques dont les abonnements annuels n’ont pu être honorés totalement en raison de la crise sanitaire  : 65 000 €.

Des chèques cadeaux à hauteur de 100.000 € pour l'office du commerce

Anne Vignot a dévoilé deux nouveaux dispositifs :

  • L'exonération pour six mois de loyers et redevance aux associations et structures partenaires de ville pour un montant de 369.000 €
  • La mise en place de chèque cadeau à hauteur de 100.000€ pour soutenir le commerce local en lien avec l'Ocab (office du commerce et de l'artisanat de Besançon)

"La Ville se doit d'être encore plus présente dans l'accompagnement des associations dans ce contexte sanitaire" a insisté le 1er adjoint Abdel Ghezali.  En plus des subventions maintenues - même en cas d'annulation des évènements -  et des cinq dispositifs déjà existants, un fonds d'aide exceptionnel aux associations culturelles a été mis en place afin de toucher un tissu associatif encore plus large.

Si les comités locaux de gestion existent pour les associations sportives, la Ville souhaite en outre lancer des études de diagnostics pour évaluer les besoins des associations suite à la crise sanitaire afin de proposer un futur redéploiement des crédits.

Masques, distributeurs de gel, nébuliseurs

Et comme la Covid-19 est toujours là, la Ville de Besançon va enfin engager de nouveaux frais pour un montant de 247.000€ :

  • Reconstitution du stock des masques pour le personnel et produits de désinfection : 113.000€
  • Acquisition de 50 distributeurs de gel hydroalcoolique pour prêt aux organisateurs de manifestations : 15.000 €
  • Acquisition de nébuliseur de désinfection (par aérosol et micro goutelette) pour les équipements sportifs et scolaires : 87.000 €

Enfin, en plus de la décision budgétaire modificative, une subvention exceptionnelle de 50.000 € sera proposée pour l'aménagement des locaux de la ressourcerie étudiante dans les anciens locaux du siège du Krou pour un meilleur accueil des étudiants en difficulté.

Près de 640.000 € pourront être à nouveau alloués lors de la prochaine décision budgétaire modificative en fin d'année et devraient notamment porter sur l'activité économique et le soutien aux entreprises et artisans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.14
ciel dégagé
le 27/11 à 18h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %

Sondage