Bourgogne : les professionnels attendent un millésime 2020 "remarquable"

Publié le 11/09/2020 - 06:56
Mis à jour le 11/09/2020 - 06:56

Le millésime 2020 s’annonce « remarquable » en Bourgogne, selon l’interprofession, qui s’est félicité jeudi de la bonne résistance de ses vins à l’export malgré un contexte économique mondial difficile, aggravé par la crise sanitaire. En terme de volume, bien que la pluviométrie cet été a été « minimale », les viticulteurs prévoient une année « autour de la moyenne », après une très faible récolte en 2019 dûe aux aléas climatiques.

 © D Poirier
© D Poirier

Le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) attend des « vins élégants et fruités en rouge et des blancs à retenir dans les grandes années », a indiqué son président délégué François Labet, alors que se terminent des vendanges parmi les plus précoces jamais réalisées. En terme de volume, bien que la pluviométrie cet été a été « minimale », les viticulteurs prévoient une année « autour de la moyenne », après une très faible récolte en 2019 dûe aux aléas climatiques.

Les vins de Bourgogne, dont près de la moitié des ventes sont réalisées à l'export, marquaient à la fin juillet "un recul de 7% en valeur et 7% en volume", a précisé le président du BIVB BLouis-Fabrice Latour.

Ce recul est lié principalement à la baisse de "25% en valeur" du marché américain, plombé par la surtaxe de 25% décidée par le gouvernement Trump sur les importations de certains produits européens.

Dans les autres pays, "la situation est très contrastée selon les marchés", a ajouté M. Latour, relevant notamment le succès des vins de Mâcon au Royaume-Uni, qui reprend sa place de premier pays importateur de vins de Bourgogne. Ou encore l'entrée de la Suède parmi les cinq premiers marchés en volume.

"Retournons au restaurant"

En France, les ventes progressent dans la grande distribution (+2,5% en chiffre d'affaires) au premier semestre par rapport à la même période en 2019, soutenues par les ventes en magasins de proximité et en drive.

En revanche, le secteur de la restauration, qui représente "un quart des ventes" de Bourgogne, a beaucoup souffert depuis le début de la crise sanitaire. Le BIVB s'est ainsi associé à l'opération "Retournons au restaurant" du 17 septembre au 17 novembre pour soutenir les restaurateurs.

Cette opération qui permettra aux clients de près de 2.000 restaurants partenaires en France d'obtenir une réduction de moitié de leur addition (hors boisson), "tient à coeur à la filière", a affirmé la directrice marketing et communication du BIVB, Virginie Valcauda.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.72
couvert
le 03/12 à 21h00
Vent
1.73 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %