Budget 2015 à Besançon : ça baisse, ça baisse, ça baisse...

Publié le 17/02/2015 - 16:27
Mis à jour le 18/02/2015 - 10:28

Le budget 2015 de la Ville de Besançon est en baisse par rapport à celui de 2014 de 13 millions d'euros notamment à cause de la baisse de la dotation de l'État. L'inquiétude est palpable au sein de la municipalité pour les années à venir à tel point que Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, se demande "Comment va-t-on faire en 2016 ?"

1-dsc_3455.jpg
Jean-Louis Fousseret ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Ce n’est pas le budget le plus facile auquel j’ai eu à faire depuis que je suis élu et ça n’ira pas mieux » a déclaré Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, lors de la conférence de presse de ce mardi 17 février. Cette baisse des subventions de l’État attribuées aux collectivités locales est « nécessaire », mais « va trop vite » selon lui. « On a vu jusqu’au on pouvait se serrer la ceinture », mais le maire questionne : « comment va-t-on faire pour le budget 2016 ? »

Budget global : moins 13 millions d’euros par rapport à 2014

En chiffres, le budget global de la Ville s’élève à 195,6 millions d’euros, contre 211,4 millions d’euros en 2014. Il faut noter que dans le cadre de la mutualisation de certains services avec la CAGB, 7 millions d’euros disparaissent du budget de la Ville. La baisse du budget est donc d’environ 13 millions d’euros. 

10 millions d’euros de moins pour l’investissement 

La Ville investira moins puisque le budget alloué à l’investissement passe de 42 millions d’euros en 2014 à 32 millions. « Il y a de grands projets qu’on avait envisagés, mais qu’on ne fera pas. Par exemple, il n’y aura pas de zénith à Besançon » a-t-il déclaré au micro de Margot Bresson pour la radio RCF. 

Les priorités maintenues 

Cependant, le budget de la Ville ne diminuera pas dans plusieurs domaines dits « prioritaires » de 2015 qui sont :

  • La sécurité et la tranquillité publique
  • La poursuite de l’application des rythmes scolaires
  • La vie de quartier par la Ville et la communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB)
  • Le soutien aux politiques sociales au CCAS
  • Le vivre ensemble : la laïcité, la citoyenneté, les valeurs de la république 

Le budget ne sera pas non plus revu à la baisse pour la voirie, la circulation, l’aménagement de bâtiments, etc., car « il faut qu’on continue à vivre dans de bonnes conditions » a estimé le maire de Besançon. 

« J’estime que je dois donner l’exemple » 

Par ailleurs, Jean-Louis Fousseret a estimé qu’il devait « donner l’exemple » en baissant son budget de fonctionnement : les dépenses de son cabinet seront diminuées de 80.000 euros. Le budget alloué à la communication de la Ville sera également diminué de 200.000 euros sur l’année 2015. 

Des départs en retraite non remplacés dans l’administration 

Au sein de l’administration de la municipalité, une trentaine de postes n’ont pas été remplacés après des départs en retraite en 2014. Le maire a précisé que cette année, « ce sera sûrement du même ordre ». 

Le patrimoine de la ville 

« On n’a pas vocation à être propriétaire » a déclaré Jean-Louis Fousseret. C’est pourquoi plusieurs locaux sont en vente tels que l’ancien conservatoire de musique (place de la Révolution) et l’ancienne galerie d’art « Le pavé dans mare » (place Victor Hugo). « Cela fait des rentrées d’argent, mais leur vente engendre des coûts de fonctionnement importants », a-t-il précisé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.1
couvert
le 17/08 à 15h00
Vent
1.78 m/s
Pression
1013.32 hPa
Humidité
74 %

Sondage