Café du Théâtre : l'assassin de Pascal Legal ne fera pas appel

Publié le 24/12/2013 - 14:19
Mis à jour le 25/12/2013 - 08:51

Arnaud Gijbels, reconnu coupable par la cour  d’assises du Doubs, du meurtre d’un patron de bar homosexuel en 2011 auquel il  vendait ses faveurs, ne fera pas appel, selon son avocat.  Le jeune homme de 24 ans, condamné à 25 ans de réclusion criminelle, a fait part de sa décision à son avocat Me Julien Vernet qui l’a rencontré  ce mardi 24 décembre  à la 
maison d’arrêt de Besançon.

"Il ne souhaite pas revivre en appel l'épreuve qu'a été pour lui cette longue semaine de procès", a indiqué Me Julien Vernet. "Il a toujours mesuré la  gravité de son acte. Il espérait toutefois être entendu par la cour d'assises (...) Il veut désormais regarder vers demain en construisant de manière positive son parcours en détention", a ajouté l'avocat. 

Le patron du Café du Théâtre, Pascal Legal, 44 ans, avait été retrouvé mort le 14 novembre 2011 à son domicile, situé au-dessus de cet établissement "gay friendly" du centre-ville de Besançon. L'autopsie avait révélé qu'il était décédé la veille d'une hémorragie massive, après avoir reçu une centaine de coups de couteau. Il avait été découvert sans vie à son domicile, le corps nu recouvert d'un peignoir.  Une semaine plus tard, l'assassin et le proxénète présumés avaient été 
interpellés et mis en examen.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.74
peu nuageux
le 22/07 à 03h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %