Les "Dragon ladies" s'embarquent dans l'aventure de la Vogalonga à Venise

Publié le 22/05/2017 - 13:40
Mis à jour le 24/05/2017 - 06:53

Avec le soutien technique du SNB, les "Dragon ladies" de Besançon, femmes opérées du cancer du sein,  vont participer le 4 juin à la Vogalonga 2017 de Venise,  une célèbre régate de bateaux à rame.

downloads1.jpg
© DR
PUBLICITÉ

« Participer à la Vogalonga de Venise est une superbe aventure  physique, sportive et mentale » expliquent les Dragon ladies bisontines.  « Tout le sens de notre équipage est de montrer que la maladie n’est pas une fatalité, peut être dépassée par un engagement personnel et collectif, et doit être combattue tous les jours un peu plus« .

Très populaire chez les Vénitiens, la  Vogalonga  est une régate de bateaux à rames festive qui se déroule tous les ans à Venise tous les ans le dimanche de Pentecôte. Pour la petite histoire, la première édition s’est tenue en 1975. Les organisateurs protestaient alors contre la multiplication des bateaux à moteurs à Venise.

Aujourd’hui, cette régate rassemble des rameurs de toute l’Europe avec plusieurs milliers d’embarcations à rames : aviron, kayak, canoë, dragon boat, gondole, caroline, barque, etc.  Le départ est donné par un coup de canon le dimanche à 9 h devant le palais des Doges au cri « Per Venezia e per San Marco » ! Les rameurs vénitiens lèvent leurs rames pour saluer.

Le parcours, sur plus de 30 km, traverse la lagune par les îles Burano et Murano, avant un retour à Venise par le Cannareggio et une descente finale du Grand Canal.

20 Pagayeuses dont 15 ladies de Besançon

Pourquoi cet équipage ? « Pour avancer dans la maladie vers la guérison, ller de l’avant en pagayant ensemble, retrouver une vitalité physique et morale, échanger loin du milieu médical, et former une équipe solidaire » expliquent-elles.

Cette manifestation est aussi l’occasion pour beaucoup de Dragon Ladies d’Europe de se retrouver. Le club de Besançon est né en 2013. Aujourd’hui, elles sont 17 femmes adhérentes à la société nautique de Besançon (SNB) toutes opérées,  beaucoup encore en traitement dont radiothérapie et chimio. Elles ont décidé de relevé le défi en lien avec le conseiller technique dragon boat de Franche Comté, l’entraineur permanent des Ladies, une kiné. Le Dragon boat se composera de 20 pagayeuses dont 15 ladies, d’un Barreur et d’un tambour, soit 22 personnes embarquées ! Ca va pagayer !

Info +

Le Dragon Boat est une embarcation d’origine chinoise qui peut accueillir une vingtaine de pagayeurs, un barreur et un tambour. Le sport est très répandu en Asie.

En 1996, le Dr D.Mc Kensie, médecin physiologiste à l’université de Vancouver eut l’idée novatrice, de créer un équipage de Dragon Ladies avec des femmes traitées d’un cancer du sein. Ce médecin pensait qu’une activité physique adaptée et progressive était bénéfique en réactivant la circulation lymphatique, par un effet actif de la musculature. Le mouvement effectué dans le Dragon Boat s’adapte en effet parfaitement à cette pathologie .

Des équipages se créent aux Etats Unis, en Australie puis en Europe et  pour la première fois en France à Reims en 2009

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.23
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage