Alerte Témoin

Canicule : les producteurs de cassis de Bourgogne craignent une demi-récolte

Publié le 09/07/2019 - 08:48
Mis à jour le 09/07/2019 - 08:48

Les producteurs de Cassis de Bourgogne, dont les vergers ont subi de plein fouet la canicule, tentent de sauver une récolte qu'ils craignent de voir divisée par deux,  selon la principale coopérative du secteur.

cassis
© Pixnio DR

Le Cassis de Bourgogne est une spécialité régionale protégée depuis 2015 par une IGP, obligeant notamment les producteurs à utiliser principalement du cassis « noir de Bourgogne« , variété à faible rendement, fragile et chère mais très aromatique.

PUBLICITÉ

"Le végétal a tenu pendant les premiers jours puis la plante a commencé à brûler comme si elle avait pris la flamme", a rapporté Florent Baillard, président de Socofruits Bourgogne, qui représente 80% du cassis cultivé dans la région. "On a commencé la récolte avec trois, quatre jours d'avance, on travaille 24 heures sur 24 pour tenter de sauver" la production, poursuit-il. "Chaque jour, ce sont des tonnes qui se perdent car la plante est en stress et les températures ne baissent pas vraiment."

Dans son exploitation de Merceuil (Côte-d'Or), la cueillette s'étale sur un peu plus de dix jours. Les producteurs de cassis de Bourgogne espèrent récolter suffisamment pour couvrir au moins leurs charges.

"Une année (de canicule), ça peut être supportable car les exploitants ont souvent aussi des vignes et des céréales. Mais si nous avons deux années, ce sera catastrophique pour bon nombre d'entre nous", estime M. Baillard. Dans des conditions normales, cette région qui s'étend du coeur de la Bourgogne viticole jusqu'à Lyon produit 2.000 tonnes de cassis par an, dont les trois quarts servent à produire la crème de cassis de Bourgogne.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Création d’un parc naturel régional du « Doubs horloger »

Au lendemain du quatrième Conseil de défense écologique (CDE)Sibeth Ndiaye la porte - parole du Gouvernement se rend ce jeudi 13 février 2020 dans le Doubs. Elle se rendra notamment sur le site du nouveau parc régional du Doubs Horloger, qui contribuera à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées sur terre d’ici 2022…

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.89
peu nuageux
le 18/02 à 12h00
Vent
3.46 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
71 %

Sondage