Canicule : les producteurs de cassis de Bourgogne craignent une demi-récolte

Publié le 09/07/2019 - 08:48
Mis à jour le 09/07/2019 - 08:48

Les producteurs de Cassis de Bourgogne, dont les vergers ont subi de plein fouet la canicule, tentent de sauver une récolte qu'ils craignent de voir divisée par deux,  selon la principale coopérative du secteur.

cassis
© Pixnio DR

Le Cassis de Bourgogne est une spécialité régionale protégée depuis 2015 par une IGP, obligeant notamment les producteurs à utiliser principalement du cassis « noir de Bourgogne« , variété à faible rendement, fragile et chère mais très aromatique.

PUBLICITÉ

« Le végétal a tenu pendant les premiers jours puis la plante a commencé à brûler comme si elle avait pris la flamme« , a rapporté Florent Baillard, président de Socofruits Bourgogne, qui représente 80% du cassis cultivé dans la région. « On a commencé la récolte avec trois, quatre jours d’avance, on travaille 24 heures sur 24 pour tenter de sauver » la production, poursuit-il. « Chaque jour, ce sont des tonnes qui se perdent car la plante est en stress et les températures ne baissent pas vraiment.« 

Dans son exploitation de Merceuil (Côte-d’Or), la cueillette s’étale sur un peu plus de dix jours. Les producteurs de cassis de Bourgogne espèrent récolter suffisamment pour couvrir au moins leurs charges.

« Une année (de canicule), ça peut être supportable car les exploitants ont souvent aussi des vignes et des céréales. Mais si nous avons deux années, ce sera catastrophique pour bon nombre d’entre nous« , estime M. Baillard. Dans des conditions normales, cette région qui s’étend du coeur de la Bourgogne viticole jusqu’à Lyon produit 2.000 tonnes de cassis par an, dont les trois quarts servent à produire la crème de cassis de Bourgogne.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.84
couvert
le 20/07 à 9h00
Vent
6.67 m/s
Pression
1014.43 hPa
Humidité
50 %

Sondage