Cantonner la dette Covid n'exonère pas de réduire toute la dette, selon Moscovici

Publié le 01/07/2020 - 16:24
Mis à jour le 01/07/2020 - 16:24

Le cantonnement de la dette publique liée à la pandémie de Covid-19, prévu par le gouvernement, est une procédure « formelle » qui n’écarte pas la nécessité de réduire l’ensemble de la dette publique, a prévenu mercredi 1er juillet 2020 le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici.

©roman ©
©roman ©

"En tant que tel, (...) transférer la dette d'une poche des administrations publiques à une autre n'en diminue pas le total et le cantonnement est donc une procédure essentiellement formelle qui ne diminue pas le montant total de la dette", a affirmé M. Moscovici lors d'une audition devant la commission des Finances du Sénat.

"Le remboursement de cette dette de crise se faisant à long terme, il importe d'éviter qu'entre-temps une nouvelle dette se reconstitue au détriment des générations futures", a-t-il insisté.

  • Le gouvernement souhaite isoler la dette publique liée à la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Cela représenterait environ 150 milliards d'euros que le gouvernement envisage de rembourser jusqu'en 2042 via un nouveau prolongement de la CRDS, la contribution au remboursement de la dette sociale, une taxe de 0,5% prélevée sur les salaires, selon Bercy.

Cette contribution créée en 1996 pour rembourser le "trou de la Sécu" devait initialement être supprimée en 2024, mais le gouvernement prévoit dans un texte en cours d'examen au Parlement de la prolonger jusqu'en 2033 pour apurer dans un premier temps un surplus de dette sociale anticipé ces prochaines années, notamment du fait du Covid.

Un nouveau prolongement jusqu'en 2042 pourrait être intégré au futur projet de loi de finances pour 2021, a-t-on indiqué à Bercy. "Le prolongement de la CRDS (...) tel qu'évoqué par le gouvernement, permettrait en effet de conserver une ressource pour rembourser la dette de crise et ça signifie bien que quelqu'un la rembourse", a jugé M. Moscovici qui estime donc que ce cantonnement est un "signal positif".

"Cette mesure si elle voit le jour doit s'inscrire dans une stratégie globale qui fixe la trajectoire de moyen terme de l'ensemble des finances publiques" Pierre Moscovici.

"N'opposons pas (...) l'idée de la Cour selon laquelle il faudrait une trajectoire de remboursement de la dette publique et ce cantonnement de la dette : les deux vont éventuellement ensemble, ils ne s'opposent pas et ça peut même être un élément de crédibilité de la trajectoire", a-t-il encore ajouté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.15
légère pluie
le 24/02 à 6h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
94 %