Alerte Témoin

C'est le printemps aux Pépinières bisontines à Besançon !

Publié le 23/04/2018 - 07:01
Mis à jour le 18/06/2019 - 09:53

Ouvertes depuis 2011, chemin des Vallières à Port Douvot à Besançon, les Pépinières bisontines cultivent des dizaines de milliers d'espèces végétales (potagères, vivaces, fruitières, aromatiques…). Elles sont destinées aux particuliers comme aux professionnels pour verdoyer leur environnement. Et David Dussert, gérant de l'entreprise, a un secret pour les rendre plus fortes et plus résistantes : la mycorhization

PUBLI-INFO

Depuis 24 ans, David Dussert travaille au milieu des fleurs, des haies et des plantes potagères. Passionné depuis son enfance par la culture des végétaux grâce à ses parents, eux-mêmes pépiniéristes, il cherche perpétuellement des techniques pour obtenir des végétaux beaux et résistants aux maladies des plantes. Si le terreau qu'il utilise est certifié bio, le pépiniériste bisontin travaille depuis 7 ans en collaboration avec un laboratoire sur la mycorhization. Mais qu'est-ce que c'est ? 

"Pas besoin de traitement avec la mycorhization" 

Une mycorhize, qui vient du grec "myco" soit "champignon" et de rhiza "racine", est le résultat de l'association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes. La mycorhization "permet aux plantes de mieux absorber l'eau et résiste aux champignons pathogènes", explique David Dussert. "Nous avons fait l'expérience avec deux plants de tomates, l'un avec une mycorhize, l'autre sans : le plant de tomate avec une mycorhize a développé beaucoup plus de racines que l'autre, ce qui est bien", précise-t-il.

Le gérant de la pépinière a également testé ce système naturel sur un pêcher de vigne qui avait une cloque (maladie courante chez les pêchers et les amandiers). "Nous avons constaté que la cloque diminuait d'année en année grâce à la mycorishation", raconte David Dussert, "il n'y a donc pas besoin de traitement comme la bouillie bordelaise avec la mycorhization".

Cette technique naturelle permet de protéger les plants contre les maladies telles que le Mildiou ou la cloque. De plus, la mycorhization, contrairement à l'apport d'engrais, se pratique une seule fois dans la vie de la plante. 

Des fruits et légumes en veux-tu, en voilà ! 

Les Pépinières bisontines proposent d'innombrables plants potagers, aromatiques et fruitiers.

Côté plants de tomates, plus de 30 variétés y sont produites sans oublier les courgettes, concombres, potirons, melons, maïs doux, artichauts, choux, salades, rhubarbe, poireaux, etc.

Du côté des aromates, l'entreprise propose de la menthe, de la coriandre, de la ciboulette, du basilic, du thym ou encore de l'aneth, le cerfeuil, le fenouil le persil, etc.

Pour les fruits, voilà de quoi cultiver d'une immense salade de fruits avec poirier, pommier, cerisier, groseillier, kaki, cassis, kiwi, framboisier, myrtille, figuier… 

Plantes vivaces, espaces verts et plantes d'intérieur 

Les variétés de plantes vivaces sont très nombreuses aux Pépinières bisontines : œillets, lavande, digitale, iris, hosta, heuchère, aubriète, hemerocallis… Elles seront bientôt rejointes par des haies et arbustes dans le cadre du développement des espaces verts souhaité par David Dussert. "Nous développerons également cet été les plantes d'intérieur pour habiller, décorer aussi bien les habitations que les entreprises", précise-t-il. 

L'équipe s'agrandit… 

Si jusqu'il y a peu, David Dussert travaillait seul aux Pépinières bisontines, il fait aujourd'hui équipe avec Lucie, une pépiniériste reconnue à Besançon pour ses connaissances et son savoir-faire depuis plus de 15 ans. "Nous pouvons désormais développer le côté conseil auprès des clients", se réjouit le gérant. 

Infos + 

  • David Dussert conseille d'installer les plants potagers dans le jardin fin avril. Le printemps est également la bonne période pour planter des arbres fruitiers… À vos pelles ! 

Infos pratiques

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.

L’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100€, sera versée le 18 août

Majorée "exceptionnellement" de 100 euros cette année, en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", elle sera versée le 18 août en Métropole, indique le ministère de la Santé et des Solidarités mercredi 29 juillet. Plus de trois millions de familles aux revenus modestes devraient en bénéficier cette année.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     26.35
    ciel dégagé
    le 07/08 à 18h00
    Vent
    1.68 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    51 %

    Sondage