C'est le printemps aux Pépinières bisontines à Besançon !

Publié le 23/04/2018 - 07:01
Mis à jour le 18/06/2019 - 09:53

Ouvertes depuis 2011, chemin des Vallières à Port Douvot à Besançon, les Pépinières bisontines cultivent des dizaines de milliers d’espèces végétales (potagères, vivaces, fruitières, aromatiques…). Elles sont destinées aux particuliers comme aux professionnels pour verdoyer leur environnement. Et David Dussert, gérant de l’entreprise, a un secret pour les rendre plus fortes et plus résistantes : la mycorhization

PUBLI-INFO

Depuis 24 ans, David Dussert travaille au milieu des fleurs, des haies et des plantes potagères. Passionné depuis son enfance par la culture des végétaux grâce à ses parents, eux-mêmes pépiniéristes, il cherche perpétuellement des techniques pour obtenir des végétaux beaux et résistants aux maladies des plantes. Si le terreau qu'il utilise est certifié bio, le pépiniériste bisontin travaille depuis 7 ans en collaboration avec un laboratoire sur la mycorhization. Mais qu'est-ce que c'est ? 

"Pas besoin de traitement avec la mycorhization" 

Une mycorhize, qui vient du grec "myco" soit "champignon" et de rhiza "racine", est le résultat de l'association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes. La mycorhization "permet aux plantes de mieux absorber l'eau et résiste aux champignons pathogènes", explique David Dussert. "Nous avons fait l'expérience avec deux plants de tomates, l'un avec une mycorhize, l'autre sans : le plant de tomate avec une mycorhize a développé beaucoup plus de racines que l'autre, ce qui est bien", précise-t-il.

Le gérant de la pépinière a également testé ce système naturel sur un pêcher de vigne qui avait une cloque (maladie courante chez les pêchers et les amandiers). "Nous avons constaté que la cloque diminuait d'année en année grâce à la mycorishation", raconte David Dussert, "il n'y a donc pas besoin de traitement comme la bouillie bordelaise avec la mycorhization".

Cette technique naturelle permet de protéger les plants contre les maladies telles que le Mildiou ou la cloque. De plus, la mycorhization, contrairement à l'apport d'engrais, se pratique une seule fois dans la vie de la plante. 

Des fruits et légumes en veux-tu, en voilà ! 

Les Pépinières bisontines proposent d'innombrables plants potagers, aromatiques et fruitiers.

Côté plants de tomates, plus de 30 variétés y sont produites sans oublier les courgettes, concombres, potirons, melons, maïs doux, artichauts, choux, salades, rhubarbe, poireaux, etc.

Du côté des aromates, l'entreprise propose de la menthe, de la coriandre, de la ciboulette, du basilic, du thym ou encore de l'aneth, le cerfeuil, le fenouil le persil, etc.

Pour les fruits, voilà de quoi cultiver d'une immense salade de fruits avec poirier, pommier, cerisier, groseillier, kaki, cassis, kiwi, framboisier, myrtille, figuier… 

Plantes vivaces, espaces verts et plantes d'intérieur 

Les variétés de plantes vivaces sont très nombreuses aux Pépinières bisontines : œillets, lavande, digitale, iris, hosta, heuchère, aubriète, hemerocallis… Elles seront bientôt rejointes par des haies et arbustes dans le cadre du développement des espaces verts souhaité par David Dussert. "Nous développerons également cet été les plantes d'intérieur pour habiller, décorer aussi bien les habitations que les entreprises", précise-t-il. 

L'équipe s'agrandit… 

Si jusqu'il y a peu, David Dussert travaillait seul aux Pépinières bisontines, il fait aujourd'hui équipe avec Lucie, une pépiniériste reconnue à Besançon pour ses connaissances et son savoir-faire depuis plus de 15 ans. "Nous pouvons désormais développer le côté conseil auprès des clients", se réjouit le gérant. 

Infos + 

  • David Dussert conseille d'installer les plants potagers dans le jardin fin avril. Le printemps est également la bonne période pour planter des arbres fruitiers… À vos pelles ! 

Infos pratiques

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.23
couvert
le 16/06 à 6h00
Vent
2.6 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
90 %