Chèque carburant : il y a encore "du travail"

Publié le 18/10/2021 - 16:25
Mis à jour le 18/10/2021 - 15:09

Le gouvernement travaille sur la mise en place d’un chèque carburant, sur le même modèle que le chèque énergie, face à la flambée des prix d’essence à la pompe. Mais « il reste du travail à faire », selon Bruno Le Maire, invité sur Europe 1 lundi 18 octobre.

 ©
©

Les principaux carburants routiers vendus en France ont poursuivi leur hausse et encore augmenté de 2 centimes la semaine dernière, le gazole atteignant de nouveaux records, selon les chiffres officiels du ministère de la Transition écologique diffusés lundi.

Le litre de gazole valait en moyenne 1,5583 euro, contre 1,5354 euro la semaine précédente, atteignant de nouveaux sommets historiques, alors que le gouvernement réfléchit au moyen d’atténuer la flambée des prix à la pompe.

L’essence SP95 a pour sa part atteint 1,6567 euro le litre en moyenne, selon ce pointage hebdomadaire au vendredi 15 octobre. Elle a également progressé d’un peu plus de 2 centimes sur la semaine précédente, au plus haut depuis près de 10 ans, sans toutefois battre le record de 2012 (1,6664 euro). Le SP 95-E10 a également progressé dans les mêmes proportions à 1,6287 euro, à son plus haut historique. Les prix à la pompe suivent les cours du baril de pétrole, qui ont nettement rebondi avec la reprise économique mondiale et l’offre toujours limitée de certains pays producteurs.

Le ministre de l’Économie, davantage favorable à ce dispositif qu’à une baisse des taxes sur le gazole et l’essence, a souligné que l’enjeu était "surtout [de] savoir que ça puisse arriver le plus rapidement possible vers les Français" qui en ont besoin.

Selon Bruno Le Maire, une baisse de taxe est "injuste" parce qu’elle ne ciblerait pas les ménages qui en ont le plus besoin et "ça coûte très cher", car une baisse d’un centime, peu perceptible, représente "un demi-milliard d’euros" en moins dans les caisses de l’État. Par ailleurs, "c’est une subvention à des carburants fossiles, précisément ce qu’on veut éviter" dans la stratégie de lutte contre le réchauffement climatique, a encore affirmé Bruno Le Maire.

"une action de court terme"

Le gouvernement a annoncé à plusieurs reprises qu’il réfléchissait à la mise en place d’un dispositif pour faire face à la flambée des prix des carburants. "Il y aura une action de court terme", a affirmé vendredi Emmanuel Macron.

Le gouvernement a déjà mis en place le mois dernier, avec versement prévu en décembre, un chèque énergie exceptionnel de 100 euros pour les près de 6 millions de ménages bénéficiant déjà de ce dispositif. Le coût sera de 600 millions d’euros. Par ailleurs, le plafonnement de la hausse des prix de l’électricité prévue en février coûtera à l’État 5 milliards d’euros.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Connaissez-vous le Livret Engagé Sociétaire du Crédit Agricole Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • Le Crédit Agricole s’engage ! Il offre la possibilité à ses clients sociétaires de devenir acteurs des grandes transitions climatiques, agricoles et sociétales à chaque instant et quels que soient leurs moyens, grâce au Livret Engagé Sociétaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
couvert
le 01/12 à 21h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
85 %