Chez le fromager Badoz, plongée au coeur des ateliers de fabrication du mont d’or

Publié le 29/09/2015 - 11:01
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:54

La mise sur le marché du mont d’or n’est autorisée que sept mois par an, du 10 septembre au 10 mai. La fromagerie Badoz est l’un des plus gros producteurs de cette appellation d’origine protégée. Sa production, qui rapporte un tiers du chiffre d’affaires de l’entreprise de Pontarlier, dans le Haut-Doubs, l’occupe cependant toute l’année.

 ©
©

"Le mont d’or, on l’achète avec les yeux, il faut qu’il ait une belle croûte, qu’elle ressemble aux montagnes du Haut-Doubs",  confie Didier Dubesset, le directeur commercial de la fromagerie Badoz, à Pontarlier, qui connaît son produit mieux que personne. "La croûte plissée, cela signifie que le produit est moëlleux. En fait, la croûte qui plisse est dûe au diamètre de la boîte, plus petit que celui du fromage. Alors une belle croûte, c’est tout le coup de main des personnes qui assurent l’emboîtage… "

On a donc voulu aller voir ces gestes de plus près. On n’entre pas dans les ateliers de fabrication du mont d’or sans s’être soigneusement lavé et désinfecté les mains ni sans se chausser et se coiffer de déguisements stériles et à usage unique.La porte franchie, ensuite, c’est un univers sensoriel de parfums – de lait caillé, de bois mouillé, de pommes ou de champignons – et d’atmosphères plus ou moins chaudes et humides, selon l’étape de fabrication ou d’affinage du mont d’or.

 Comme dans de nombreux ateliers agroalimentaires, la production de ce fromage saisonnier et unique en son genre est organisée selon le principe de la marche en avant, qui évite toute contamination croisée. Le lait est transformé en fromages et mis en moules (de différentes tailles) qui seront ensuite salés, puis sanglés, puis affinés.

  •  21 jours d'affinage minimum
  • Une saisonnalité historique qui n'a plus lieu d'être aujourd'hui
  • 20 millions de litres de lait par an, collectés auprès de 76 producteurs laitiers
  • le cahier des charges du Mont d'Or
  • Trois générations de Badoz…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.91
couvert
le 27/05 à 3h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %