Chômage au 2e trimestre : une augmentation de 27,9 % en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 27/07/2020 - 12:01
Mis à jour le 27/07/2020 - 12:07

Au deuxième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 151 610. Ce nombre augmente de 27,9 % sur le trimestre (soit +33 070 personnes) et de 22,6 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 24,5 % ce trimestre (+22,7 % sur un an). Découvrez les chiffres département par département en Bourgogne Franche-Comté.

© damien poirier ©
© damien poirier ©

En Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A,B,C) s'établit en moyenne à 223240 au deuxième trimestre 2020. Ce nombre augmente de 6,7 % sur le trimestre (soit +13 990 personnes) et de 3,4 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 6,7 % ce trimestre (+4,2 % sur un an).

DEMANDEURS D'EMPLOI PAR DÉPARTEMENT

Au deuxième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, les évolutions sur le trimestre du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A se situent entre +24,0 % en Côte-d'Or et +34,5 % dans le Jura. Sur un an, elles se situent entre +17,2 % en Côte-d'Or et +29,0 % dans le Territoire de Belfort.

Les évolutions du nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C se situent entre +5,3 % en Côte-d'Or et en Saône-et-Loire et +9,0 % dans le Jura pour les évolutions sur un trimestre. Sur un an, elles se situent entre +0,3 % dans la Nièvre et +7,2 % dans le Doubs.

©

DEMANDEURS D'EMPLOI EN CATÉGORIE A, EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

En Bourgogne-Franche-Comté, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 31,8 % pour les hommes (+26,7 % sur un an) et de 23,8 % pour les femmes (+18,2 % sur un an).

Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente en Bourgogne-Franche-Comté de 39,5 % pour les moins de 25 ans (+33,9 % sur un an), de 30,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+24,9 % sur un an) et de 16,6 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+12,0 % sur un an).

©

©

DEMANDEURS D'EMPLOI EN CATÉGORIES A, B, C, EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

En Bourgogne-Franche-Comté, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C augmente de 9,1 % pour les hommes (+6,5 % sur un an) et de 4,4 % pour les femmes (+0,6 % sur un an).

Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C augmente en Bourgogne-Franche-Comté de 14,2 % pour les moins de 25 ans (+9,4 % sur un an), de 6,4 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+3,1 % sur un an) et de 3,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,8 % sur un an).

©

©

ANCIENNETÉ D'INSCRIPTION EN CATÉGORIES A, B, C DES DEMANDEURS D'EMPLOI, EN BOURGOGNE- FRANCHE-COMTÉ

En Bourgogne-Franche-Comté, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus augmente de 4,6 % (+0,6 % sur un an) et celui des inscrits depuis moins d'un an augmente de 8,4 % (+5,8 % sur un an).

L'ancienneté en catégories A, B, C est mesurée par le nombre de jours où le demandeur d'emploi a été inscrit, de façon continue, en catégories A, B, C. Une sortie d'un jour de ces catégories réinitialise l'ancienneté. D'autres indicateurs, tel que le nombre de personnes inscrites en catégorie A un certain nombre de mois sur une période donnée, peuvent éclairer d'autres dimensions de l'ancienneté ou de la récurrence sur les listes de Pôle emploi dans ces catégories.

ENTRÉES ET SORTIES DE CATÉGORIES A, B, C, EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

En Bourgogne-Franche-Comté, le nombre moyen d'entrées en catégories A, B, C au deuxième trimestre 2020 diminue de 12,7 % par rapport au trimestre précédent (–9,8 % sur un an).
Au deuxième trimestre 2020, les entrées pour fin de mission d'intérim (–8,3 %), démission (–5,3 %), rupture conventionnelle (–21,5 %), autre licenciement (–14,0 %), première entrée sur le marché du travail (–0,9 %), retour d’inactivité (–20,2 %), réinscription rapide (–39,2 %), autres motifs (–10,4 %) et motif indéterminé (–7,7 %) sont en baisse. Les entrées pour fin de contrat (+8,5 %) et licenciement économique (+7,7 %) sont en hausse.

En Bourgogne-Franche-Comté, le nombre moyen de sorties de catégories A, B, C au deuxième trimestre 2020 diminue de 32,8 % par rapport au trimestre précédent (–32,0 % sur un an).
Au deuxième trimestre 2020, les sorties pour reprise d'emploi déclarée (–35,8 %), entrée en stage ou en formation (–36,8 %), arrêt de recherche (–27,9 %), cessation d'inscription pour défaut d'actualisation (–21,0 %), radiation administrative (–92,8 %) et autres cas (–34,2 %) sont toutes en baisse.

Suite à la refonte des motifs d’inscription à Pôle emploi (voir note ), les données sur les entrées en catégories A,B,C par motif sont révisées et ne sont pas comparables avec celles publiées avant avril 2018.

(Direccte Bourgogne Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.23
chutes de neige
le 25/01 à 3h00
Vent
5.02 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
95 %

Sondage