Alerte Témoin

Classement des hôpitaux et cliniques 2015 : le CHRU de Besançon est 21e

Publié le 21/08/2015 - 10:31
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:52

Le magazine le Point a sorti ce jeudi 20 août son palmarès des 50 meilleurs hôpitaux. Les CHU de Lille (1er), Toulouse (2e) et Bordeaux  sont sur le podium. Strasbourg est 4e. le CHRU de Besançon passe de la 27e à 21e position alors que le l'hôpital Nord Franche-Comté perd 10 places et se retrouve 47e. le CHU de Dijon est 15e

2014-12-02_chu_nuit_tram.jpg
© damien poirier

Top 50 !

Les CHU de Lille (1er) et Toulouse (2e) arrivent à nouveau en tête. Suivent le CHU de Bordeaux (3e), les hôpitaux universitaires de Strasbourg (4e), l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (5e qui remonte), les CHU de Montpellier (6e), de Tours (7e), de Nantes (8e) Rennes (9e) et de Nancy (10e en hausse).

17e en 2013 et 27e en 2014. Le CHRU de Besançon passe en 2015 en 21e position.

"1.400 établissements prenant en charge 64 spécialités différentes ont été passés au crible. La surprise de ce classement réside dans l'absence dans le top 50 des meilleurs hôpitaux publics d'établissements parisiens. Une première depuis 18 ans que ce palmarès existe".

Nouveauté 2015 : le Point  introduit cette année la prise en charge de la boulimie et de l'anorexie. Le CHU de Nantes se trouve en tête des 30 meilleurs établissements publics prenant en charge ces troubles du comportement alimentaires. Suivi de l'hôpital Sainte-Anne et du CHU de Saint-Etienne (Loire). Musicothérapie, sophrologie, activités physiques, massages, voire balnéothérapie, peuvent entre autres accompagner le suivi psychiatrique des patients 

Classement indépendant

Pour figurer au classement final de ce palmarès indépendant, un établissement doit fournir un service médical et chirurgical complet. Les établissements spécialisés en sont donc écartés, mais apparaissent dans les classements spécifiques (cancers, maladies infantiles...). Les classements thématiques couvrent comme l'an dernier un large éventail de soins

Côté cliniques, le centre hospitalier privé Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine) remporte encore la palme suivi de l'hôpital privé Jean-Mermoz de Lyon dans ce classement où n'apparaît aucun établissement de Paris intramuros. À Besançon, la clinique Saint-Vincent est en 18e position (20e en 2014)

 Dans un article d'accompagnement, François Malye et Jérôme Vincent, à l'origine du palmarès et co-auteurs du dossier, avec Catherine Lagrange, relèvent la longue "attente pour accéder à des consultations pouvant atteindre plusieurs mois", alors que "trop de patients meurent dans leur coin", selon le Dr Sophie Criquillion (Sainte-Anne, Paris).

Par ailleurs, l'hebdomadaire se penche sur la "sismothérapie" ou "l'incroyable revanche des électrochocs" pour traiter des troubles sévères résistant aux traitements habituels.

  •  Retrouvez les classements par spécialités sur Besançon en fin de matinée

 (Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.76
    couvert
    le 23/09 à 6h00
    Vent
    1.8 m/s
    Pression
    1011 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage