Comment se place la Bourgogne-Franche-Comté en Europe ?

Publié le 29/04/2019 - 20:12
Mis à jour le 29/04/2019 - 20:12

Thème de la semaine : Europe #1 • Alors que les élections européennes se déroulent dans moins d’un mois le dimanche 26mai 2019, l’insee de Bourgogne-Franche-Comté a analysé la place de la région au sein de l’Union européenne. Selon ses auteurs, la Bourgogne-Franche-Comté est un territoire « étendu et relativement peuplé ». La  part de seniors en emploi y est plus faible, et le taux d’activité des femmes plus élevé. Découvrez les spécificités de la région par rapport au reste de l’Europe.

Régine Bordet-Gaudin et Guillaume Volmers de l’Insee ont étudié les caractéristiques de la Bourgogne-Franche-Comté au sein de l’Union européenne.

POPULATION

La Bourgogne-Franche-Comté rassemble 0,6 % de la population de l’Union européenne alors qu’elle occupe 1,1 % de sa superficie.

Avec 2,8 millions d’habitants en 2016, elle se classe dans la première moitié des régions les plus peuplées , au 68e rang des 173 régions européennes (Définitions), devant les régions des pays scandinaves et d’autres d’ Europe centrale comme celles d’Autriche et de Tchéquie

La région occupe le 108e rang européen pour sa faible croissance de population. Elle pâtit d’un déficit migratoire, le nombre de départs l’emportant sur les arrivées depuis une dizaine d’années. En revanche, la région se démarque par une fécondité relativement élevée. L’indice conjoncturel de fécondité (Définitions) s’établit à 1,85 enfant par femme, c’est le 17e taux le plus élevé des régions européennes.

ÉCONOMIE

La région se positionne dans la première moitié des régions européennes pour son produit intérieur brut (PIB) qui s’élève à 67,6 milliards en standard de pouvoir d’achat en 2016. Celui-ci représente 0,5 % du PIB de l’Union européenne.

Le PIB par habitant en 2016 avoisine 25 000 en SPA*, classant la Bourgogne-Franche-Comté aux côtés des Hauts-de-France, au 108e rang en Europe et au dernier rang des régions françaises. Cette faiblesse du PIB par habitant est liée à la structure plutôt âgée de sa population avec une forte proportion de personnes à la retraite.

De plus, environ 92.000 actifs habitent la région mais travaillent en dehors, contribuant ainsi à la création de richesse dans d’autres territoires. Ils se déplacent quotidiennement dans les grands pôles d’emplois qui bordent la région : plus de 30 000 personnes travaillent en Suisse par exemple.

L’industrie régionale, diversifiée, bénéficie de l’implantation de cinq pôles de compétitivité dans l’automobile, la plasturgie, le nucléaire, l’agroalimentaire et les microtechniques. Bien placée en «recherche et développement, la région y consacre 1,8 % de son PIB.

Si elle se situe dans le premier tiers des régions européennes, elle est toutefois en dessous des 3 % préconisés par la Stratégie Europe 2020.

Part du PIB consacre?e a? la recherche et de?veloppement dans les re?gions europe?ennes en 2015 © Insee ©
Part du PIB consacre?e a? la recherche et de?veloppement dans les re?gions europe?ennes en 2015 © Insee

EMPLOI

Tout comme la plupart des régions françaises, la Bourgogne-Franche-Comté est plus touchée par le chômage qu’en moyenne dans l’Union européenne. Avec un taux de chômage de 8,7 % pour les 20 à 64 ans en 2017, elle se place dans le premier tiers des régions les plus affectées. Dans l’Union européenne, le niveau de chômage présente en effet de fortes disparités : de 1,7 à 27 %. Les régions les moins touchées se situent en Europe centrale : en Tchéquie, Autriche, Hongrie et dans le sud de l’Allemagne, le taux de chômage est en dessous de 3 %. À l’opposé, dans les régions méditerranéennes d’Espagne, Italie et de Grèce, il dépasse souvent les 20 %.

Les jeunes actifs de Bourgogne-Franche-Comté sont moins souvent diplômés de l’enseignement supérieur : 36 % des 30-34 ans détiennent un diplôme du supérieur, soit 2 points en dessous de la médiane européenne. Cette situation est liée pour partie aux départs des jeunes qui poursuivent ailleurs leurs études supérieures, par exemple dans les métropoles voisines, à Paris ou Lyon où l’offre de formation est plus diversifiée.

La moindre qualification des jeunes actifs s’ explique notamment par le caractère industriel et agricole des entreprises de la région qui contribue à maintenir et développer des formations qualifiantes courtes.

Par ailleurs, le taux d’emploi féminin régional atteint le taux médian européen de 68 %. 

Position de la Bourgogne-Franche-Comte? au regard des objectifs Strate?gie Europe 2020 concernant l’emploi, la recherche et de?veloppement (R&D) et l’e?ducation © INsee ©
Position de la Bourgogne-Franche-Comte? au regard des objectifs Strate?gie Europe 2020 concernant l’emploi, la recherche et de?veloppement (R&D) et l’e?ducation © INsee

En revanche, la région est moins touchée par la pauvreté monétaire qu’ en moyenne en France métropolitaine : 13 % de la population vit sous le seuil de la pauvreté contre 14,9 % au niveau national en 2015. Comparé aux autres nations européennes, la France fait partie de celles où le risque de pauvreté est parmi les plus bas : elle est le 5e pays où la pauvreté est la moins répandue, après la Tchéquie, la Finlande, les Pays-Bas et le Luxembourg. Le système français de protection sociale, le versement de minima sociaux et d’indemnités de chômage jouent en effet un rôle d’amortisseur social.

INTERNET

Des disparités territoriales d’accès au haut débit

L’accès au très haut débit n’est pas homogène en Bourgogne-Franche-Comté  : les difficultés d’accès sont tout particulièrement concentrées dans les territoires ruraux éloignés des grandes lignes TGV et des autoroutes, et où la population est plutôt âgée.

En 2018, la Bourgogne-Franche-Comté fait partie des régions européennes où le taux d’équipement des ménages est faible : avec 84 % des ménages ayant internet à domicile (ordinateur fixe, mobile ou téléphone mobile), elle se classe au 117e rang en Europe et à la dernière position des régions françaises. Ce taux varie de 69 à 99 % dans l’Union européenne.

LES FONDS EUROPÉENNS

En France, depuis 2014, la gestion des fonds européens a été transférée de l’État aux régions.

Sur la période 2014-2020, la Bourgogne-Franche-Comté est autorité de gestion de cinq programmes européens pour un montant total de 1473 M€. Elle consacre près de 70 % des crédits européens à des actions en faveur du développement durable des secteurs agricoles, industriel et forestier dans les territoires ruraux (FEADER).

Elle affecte également 20 % de l’aide européenne à des projets liés notamment à la recherche, l’innovation, le développement des PME, la transition énergétique, le développement urbain et touristique durable (FEDER).

Avec l’aide du Fonds social européen (FSE), elle favorise l’accès à la formation professionnelle tout au long de la vie. La région mobilise également des crédits européens pour développer des projets transfrontaliers avec la Suisse, pays avec lequel les axes de coopération sont multiples.

*Standard de pouvoir d’achat (SPA) : le standard de pouvoir d’achat est une unité monétaire artificielle permettant la comparaison entre pays ou régions sans qu’interviennent les différences de prix et de pouvoir d’achat.

Publié le 29 avril 2019 à 20h12 par Damien Poirier • Membre
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

élections européennes 2019

Politique

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.7
couvert
le 16/06 à 12h00
Vent
6.04 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
52 %