Le Pen appelle les "gilets jaunes" à voter pour le RN et tance LFI, "la France islamiste"

Publié le 22/05/2019 - 09:50
Mis à jour le 22/05/2019 - 09:50

Marine Le Pen a appelé ce mardi 22 mai 2019 dans l'Yonne les "gilets jaunes" à voter pour la liste du Rassemblement national aux élections européennes et a tancé la France insoumise qu'elle a surnommée "la France islamiste".

© RN Facebook ©
© RN Facebook ©

 "A ceux qui ont été sur les ronds-points, je viens leur dire que le moyen pacifique et démocratique de pouvoir obtenir quelque chose, et de faire que le 26 mai, toutes ces semaines et ces semaines de lutte, de combat, de mobilisation ne soient pas rayées d'un trait de plume, c'est d'aller voter pour" la liste du RN, a déclaré Marine Le Pen dans le village de Villeblevin, situé dans un département de forte mobilisation des "gilets jaunes", sous les cris enthousiastes d'une centaine de militants.

"Pas un Français sensé ne peut accepter de suivre ce délire immigrationniste"

Quant au parti de la France insoumise, autre soutien des "gilets jaunes", elle "devrait s'appeler la France islamiste", a estimé la présidente du RN, en dénonçant son "refus de tout contrôle aux frontières, (...) la distribution de la nationalité française au premier qui passe, le vote des immigrés et la reconnaissance d'un statut de réfugié climatique".

"Pas un Français sensé ne peut accepter de suivre ce délire immigrationniste", a affirmé la cheffe du RN. La finaliste de la présidentielle en 2017 a appelé à ne "pas donner de
chèque en blanc" à Emmanuel Macron qui "se comporte déjà de manière totalitaire", suggérant que l'entretien du président à plusieurs journaux de la presse régionale était "limite" comme en "Corée du Nord".

Quand Bardella évoque le bateau d'aide aux migrants l'Aquarius...

Elle a aussi comparé l'Union européenne à une "compagnie d'aviation", dont les "avions (...) sont dangereux --ce sont tous les problèmes d'insécurité--, bruyants et polluants --ce sont toutes les atteintes à l'environnement--, et parce que les contrôles à bord laissent à désirer pour le plus grand profit des passagers clandestins". La tête de liste Jordan Bardellaa évoqué la lutte contre l'immigration. "Il faut les couler", a lancé un militant quand M. Bardella a évoqué le bateau d'aide aux migrants l'Aquarius.

"Les leçons sur l'immigration (sont) bien belles mais nous avons en France 10 millions de pauvres, 6 millions de chômeurs et un Français sur trois qui n'arrive plus à se soigner correctement. Alors oui, nous assumons d'être élus par les nôtres, et de faire de la politique pour les nôtres d'abord", a dit M. Bardella, pendant que des militants scandaient "on est chez nous".

Il a défendu une société "où l'on peut vivre dignement de son travail, où le président de la République ne dit pas à un chômeur (...) de traverser la rue pour trouver un travail". "La colère des Français a de beaux jours devant elle", a-t-il conclu.

(Source AFP)

1 Commentaire

Je suis 100 % d'accord
Publié le 23 mai 2019 à 06h37 par Pascal Carry • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

élections européennes 2019

Comment se place la Bourgogne-Franche-Comté en Europe ?

Thème de la semaine : Europe #1 • Alors que les élections européennes se déroulent dans moins d'un mois le dimanche 26mai 2019, l'insee de Bourgogne-Franche-Comté a analysé la place de la région au sein de l'Union européenne. Selon ses auteurs, la Bourgogne-Franche-Comté est un territoire "étendu et relativement peuplé". La  part de seniors en emploi y est plus faible, et le taux d’activité des femmes plus élevé. Découvrez les spécificités de la région par rapport au reste de l'Europe.

Politique

Covid: Macron s’entretient avec une quinzaine de maires par visio jeudi

Emmanuel Macron réunit ce jeudi 15 avril 2021 vers 16h en visioconférence une quinzaine de maires "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques" pour faire un point sur la crise sanitaire et l'épidémie du Covid-19. Il  présidera ensuite une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture. 

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

J. Odoul : « Je ne suis pas blonde, moi !  » Une remarque qui ne passe pas…

"Je ne suis pas blonde, moi !" : la petite phrase du candidat RN à l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté face à Florence Portelli, vice-présidente LR de la région Ile-de-France fait le buzz. Julien Odoul y est accusé de sexisme primaire. Il s'en défend et parle d'un trait d'humour populaire.

Ce que vous devez savoir sur les élections régionales et départementales 2021

Initialement prévues en mars 2021, les élections régionales et départementales seront programmées les 20 et 27 juin 2021, avec des aménagements (campagnes dématérialisées encouragées, vote par procuration facilité, accélération de la vaccination pour les assesseurs, généralisation de l'ouverture des bureaux jusqu'à 20 heures). Ce qu'il faut savoir…  

Régionales et Départementales : décalage d’une semaine, meeting en plein air et vaccination des assesseurs ?

Jean Castex a obtenu ce 13 avril 2021 l'aval massif de l'Assemblée au maintien en juin des élections départementales et régionales, mais décalées aux 20 et 27 juin, avec des protocoles renforcés face à l'épidémie du Covid-19, après une polémique sur une consultation directe et in extremis des maires.

Annulation des festivals cet été : le sénateur Perrin écrit à la ministre de la Culture…

En 2021, le festival des Eurockéennes de Belfort est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-1. Le sénateur du Territoire de Belfort a écrit, le 9 avril dernier, à la ministre de la Culture, un courrier relatif aux attentes des forces organisatrices des festivals "à jauge debout".

Régionales : le Premier ministre devrait proposer de décaler le scrutin d’une semaine fin juin

Le Premier ministre Jean Castex va proposer mardi13 avril 2021 au parlement que les élections régionales et départementales aient bien lieu au mois de juin, "peut-être en décalant" le deuxième tour au 27 juin, selon le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.44
nuageux
le 19/04 à 0h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
100 %

Sondage