Prison de Besançon : 83 détenus voteront pour les élections européennes

Publié le 20/05/2019 - 11:38
Mis à jour le 20/05/2019 - 11:39

83 détenus sur 424 pourront voter pour les élections européennes 2019 depuis la maison d’arrêt de Besançon, selon le Huffington Post. Comment se passe-t-il ? Éléments de réponses…

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Au total, 5.342 détenus pourront voter en France lors des élections européennes. Une première dans les établissements pénitentiaires. Ce dispositif avait été validé le 18 mars dernier par les membres du Conseil constitutionnel. Ainsi, les détenus pourront voter par correspondance comme le prévoit la loi de la programmation et de réforme pour la justice (voir ici).

À Besançon, le 21 mai dernier, les détenus étaient 199 à vouloir voter, précise le Huffington Post. Ils seront finalement 83 à se prononcer pour les élections du 26 mai prochain soir. Cela représente "20 % du nombre total de détenus hébergés dans la prison", selon le quotidien.  Ces derniers voteront entre le 18 et le 22 mai dans un local ou isoloir aménagé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

élections européennes 2019

Comment se place la Bourgogne-Franche-Comté en Europe ?

Thème de la semaine : Europe #1 • Alors que les élections européennes se déroulent dans moins d’un mois le dimanche 26mai 2019, l’insee de Bourgogne-Franche-Comté a analysé la place de la région au sein de l’Union européenne. Selon ses auteurs, la Bourgogne-Franche-Comté est un territoire « étendu et relativement peuplé ». La  part de seniors en emploi y est plus faible, et le taux d’activité des femmes plus élevé. Découvrez les spécificités de la région par rapport au reste de l’Europe.

Politique

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.57
forte pluie
le 15/06 à 0h00
Vent
3.25 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
94 %