Connaissez-vous les "barres d'Hubert" ?

Publié le 03/03/2020 - 17:06
Mis à jour le 05/03/2020 - 16:00

C'est nouveau ! •

Produites à Loray, les "barres Hubert" ont été créées par Antoine et Hugo afin de "proposer une alternative aux barres industrielles et ultra-caloriques". Ils nous en parlent…

maCommune.info : Qui êtes-vous ? Et pourquoi avoir décidé de vous lancer tous les deux ?

Antoine : "Nous avons 54 ans à nous deux (27 chacun). Après des études d’informatique et une école de commerce, j’ai pris une année de césure durant laquelle j’ai travaillé pour un grand groupe américain de l’industrie automobile, basé à l’autre bout du monde, à Cebu. J’ai compris ce que je ne voulais pas faire dans la vie. Puis en 2017, je suis revenu pour créer Délicassie, une nouvelle marque de gourmandise naturelle, sans colorants ni conservateurs, du « fait maison » avec une notoriété, de beaux partenariats, et une belle image de marque. J’avais l’idée de la marque Hubert qui me trottait dans la tête depuis quelque temps.

Quant à Hugo, c’était un ami de mon frère, qu’il a rencontré en école de commerce. Il a travaillé en tant que chef de secteur GMS en tant que commercial dans une entreprise qui vendait du bio et du sans gluten. Il y a aussi découvert les travers de la grande distribution, et de l’industrie agroalimentaire.

Nous nous sommes retrouvés sur la foire de Dijon, nous avons commencé à échanger, moi sur la partie vision de l’entreprise, et lui a écrit les fondations de la stratégie commerciale sur un coin de table. Puis quelques semaines plus tard, je lui ai proposé de venir mettre en application cette stratégie commerciale, et il a accepté".

mC : Où produisez-vous vos barres ?

Antoine : "Les barres sont produites à Loray, dans notre local qui se situe dans la maison de mes grands-parents. Nous avons trois personnes à temps partiel pour la production. Tout est fait à la main, cette intention particulière apportée à la confection est un gage de qualité et aussi une partie de notre valeur ajoutée. La barre rouge, c’est 47 Kcal La barre verte, c’est 40 Kcal".

mC :Où peut-on les trouver ?

Antoine : "Nous développons dans toute la France un réseau « d’endroits certifiés miraculeux », dont la liste est disponible sur notre site www.myhubert.com , où il est également possible de commander en livraison à domicile (gratuite)".

mC : Quel est le coût ?

Antoine : "Notre méthode de fabrication artisanale nous a fait opter pour un coût dégressif sur la quantité. En effet, quand on tempère du chocolat, qu’on en tempère 1kg ou 14kg, c’est le même travail… Donc plus nous en faisons, moins cela nous coûte cher, jusqu’à un certain point. Et puis nous considérons que notre prix de base et tout de même abordable pour une barre 100% naturelle..."

Les tarifs

  • 2,60€ pour une barre seule (nous proposons un pack découverte à 4,90€ les 2 barres pour pouvoir tester).
  • 14,60€ la boite de 6 (2,44€ la barre)
  • 44,60€ la boite de 25 (1,79€ la barre)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.91
pluie modérée
le 23/10 à 9h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
98 %

Sondage