Coronavirus : des distilleries francs-comtoises cèdent leurs stocks d'alcool pour produire du gel hydroalcoolique

Publié le 21/03/2020 - 13:40
Mis à jour le 25/03/2020 - 17:25

Des distilleries du Doubs et de Haute-Saône ont décidé de céder une partie de leurs stocks d’alcool pour permettre la fabrication du gel hydroalcoolique nécessaire aux professionnels de santé pour  se protéger du coronavirus, a-t-on appris ce samedi 21 mars 2020.

L'absinthe de Pontarlier la ©Distillerie Guy ©
L'absinthe de Pontarlier la ©Distillerie Guy ©

La distillerie Armand Guy de Pontarlier (Doubs), capitale française de l'absinthe, a décidé de céder "au prix d'achat" 3.000 litres de son stock d'alcool à 96 degrés à des fabricants de gel hydroalcoolique et à des pharmaciens, avec l'accord des douanes, a indiqué à l'AFP le patron de l'entreprise, François Guy.

"Si nous sommes livrés la semaine prochaine, nous pourrons donner plus de cet alcool" d'ordinaire utilisé pour la fabrication d'absinthe et d'apéritifs, a-t-il ajouté. "Mon grand-père me racontait que pendant la Libération, il y avait beaucoup de blessés, aussi bien français qu'allemands, et l'hôpital manquait d'alcool pour désinfecter. Il avait alors donné ses derniers stocks d'alcool à l'hôpital", raconte le distillateur qui fera don de 400 litres de gel hydroalcoolique, produit avec son alcool, à l'hôpital de Pontarlier.

L'activité de la distillerie est quasiment à l'arrêt, les 14 employés sont à leur domicile. "Les bars sont fermés et, heureusement, rares sont les gens qui boivent seuls: nos ventes se sont écroulées, donc ça aurait été égoïste de garder nos stocks", note François Guy.

A Fougerolles-Saint-Valbert (Haute-Saône), la distillerie d'eaux-de-vie et d'absinthe Paul Devoille a fourni de son côté depuis la fin de semaine dernière "à prix coûtant" 500 litres d'alcool à 96 degrés aux pharmacies. Les officines les transforment en gel ou en solution hydroalcoolique après avoir ramené la teneur en alcool "entre 70 et 75 degrés", a expliqué à l'AFP Hugues de Miscault, le dirigeant de la société.

Ce "dépannage" pourrait déboucher sur un soutien de plus grande envergure, selon le dirigeant de la société de 19 salariés, qui a pris contact avec l'Agence régionale de santé (ARS). Dans la même commune surnommée la capitale de la cerise, la distillerie Peureux, qui emploie 80 personnes, va fabriquer elle-même des solutions hydroalcooliques à partir de mercredi prochain, en lui dédiant son atelier principal de production.

Cette ligne "aura la capacité de produire de 10.000 à 15.000 litres par semaine" dans un premier temps, pour le centre hospitalier de Vesoul, les pharmacies locales et le personnel soignant de proximité, a précisé à Bernard Baud, président des Grandes Distilleries Peureux-Massenez.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Sondage – Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Directement après l’annonce des résultats des élections européennes ce dimanche 9 juin 2024 où le RN est arrivé largement en tête, le chef de l’État a pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale afin de "redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote". Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron ? C’est notre sondage de la semaine.

Comment fonctionne le Parlement européen ?

Le siège du Parlement européen se situe à Strasbourg. C’est donc en France que se réuniront les 720 eurodéputés élus le 9 juin 2024 pour exercer les pouvoirs législatifs, budgétaire et de contrôle politique au niveau européen. On fait le point sur le rôle principal du Parlement qui est de représenter l’intérêt des citoyens de l’Union Européenne sur divers sujets.

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.24
pluie modérée
le 17/06 à 6h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
92 %