Coronavirus : la barre des 200.000 morts franchie, tendance à la baisse en Europe

Publié le 27/04/2020 - 08:35
Mis à jour le 27/04/2020 - 08:35

Les quatre pays européens les plus touchés par la pandémie de Covid-19 affichaient dimanche des bilans quotidiens de morts en nette baisse, au moment où l’Europe commence prudemment à sortir du confinement face au nouveau coronavirus qui a contaminé près de trois millions de personnes dans le monde dont plus de 200.000 ont perdu la vie.

image d'illustration © Pixnio CC0 ©
image d'illustration © Pixnio CC0 ©

Après six semaines cloîtrés chez eux, les petits Espagnols ont ainsi pu dimanche recommencer à jouer dans la rue. Des jours et des jours qu'ils attendaient ça ! "Les enfants se sont levés tôt en demandant quand nous allions descendre dans la rue", a confié Miguel Lopez, père de deux enfants de trois et six ans à Madrid. "On a joué à cache-cache, on a fait la course. On a trouvé une coccinelle qui s'était perdue et on l'a mise au milieu des fourmis", a expliqué ravi Ricardo, l'aîné.

Mais les restrictions restent nombreuses : les enfants n'ont pas le droit de jouer avec des voisins, ni de s'éloigner de plus d'un kilomètre de leur domicile ou de sortir sans adulte. La durée est limitée à une heure et les parcs restent fermés.

L'Espagne, le troisième pays le plus endeuillé par la pandémie partie de Chine fin 2019, avec 23.190 décès, avait dû adopter l'un des régimes de confinement les plus stricts du monde. Résultat, l'Espagne a enregistré dimanche son bilan le plus bas depuis le 20 mars avec 288 morts en 24 heures. Une tendance observée le même jour dans d'autres pays européens comme en Italie, le deuxième pays comptant le plus de cas mortels, où 260 personnes ont succombé, soit le total le plus faible depuis le 14 mars. Même constat en France avec un chiffre en baisse (242 morts en 24h) ou encore au Royaume-Uni, avec 413 morts à l'hôpital, le chiffre le plus bas depuis la fin mars.

Le dernier bilan britannique présente des "signes encourageants", a jugé le ministre de l'Environnement George Eustice. A Londres, le Premier ministre Boris Johnson, lui-même frappé par le virus, doit effectuer lundi un retour aux affaires très attendu, les Britanniques voulant connaître ses projets pour remettre l'économie en marche et sortir du confinement. Il a regagné dimanche soir le 10 Downing Street.

La Suisse se prépare quant à elle à rouvrir partiellement certains de ses commerces lundi. Sous réserve de respecter les mesures-barrières, ce sont d'abord les coiffeurs, physiothérapeutes, médecins, salons de massage, fleuristes, jardineries, ainsi que les crèches qui reprendront leurs activités. "C'est super (…), on va essayer de réattaquer gentiment", confie Florian, le gérant du "Barbier de Lausanne" à Genève.

Doutes sur l'immunité 

La sortie du confinement reste un casse-tête planétaire, dans l'attente de la découverte d'un vaccin ou d'un remède qui seuls, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pourront permettre de juguler le Covid-19.

En Espagne, le confinement a été prolongé jusqu'au 9 mai inclus. Le gouvernement présentera mardi un plan d'assouplissement envisagé pour à partir de la mi-mai.Le même jour, le Premier ministre français Edouard Philippe dévoilera sa "stratégie nationale du plan de déconfinement", qui doit débuter le 11 mai, avec notamment une réouverture controversée des écoles. L'Italie aussi doit détailler en début de semaine les mesures qu'elle envisage à compter du 4 mai. Les écoles resteront cependant fermées jusqu'en septembre. Dans l'Etat de New York, certaines activités manufacturières et des chantiers pourraient reprendre après le 15 mai, a quant à lui fait savoir son gouverneur Andrew Cuomo.

Ailleurs, en Afrique, l'Etat de Lagos, la capitale économique du Nigeria, a pour sa part annoncé imposer le port du masque, une mesure qui entrera également en vigueur à compter du 1er mai en Afrique du Sud, quand les restrictions seront légèrement assouplies. En vue d'un déconfinement, certains pays mettent en place des programmes de tests sérologiques, comme l'Italie qui va entamer une campagne sur 150.000 personnes.

Mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a douché les espoirs de ceux qui misent sur une éventuelle immunité des personnes ayant été confrontées au coronavirus pour faciliter le déconfinement, via la délivrance de "passeports immunitaires". Sans exclure qu'une telle immunité puisse exister, l'OMS a rappelé qu'il n'y avait "actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection".

Cadavres dans les toilettes 

En tête des pays payant le plus lourd tribut : les Etats-Unis qui ont enregistré plus de 54.000 morts depuis le début de l'épidémie. A New York, la ville la plus endeuillée du monde avec plus de 15.000 décès, la vue de camions réfrigérés utilisés comme morgues provisoires a rappelé de terribles souvenirs à Maggie Dubris. "Je me suis souvenue de la morgue dressée au World Trade Center" après les attentats du 11-Septembre 2001.

Dans la ville portuaire équatorienne de Guayaquil, la plus touchée d'Amérique latine, c'est une autre vision d'horreur qui hante les nuits d'un soignant : à l'hôpital où il travaille, "ouvrir la porte des toilettes avec tous les cadavres" entassés là faute de place ailleurs.

"Une réalité de la vie " 

Vendredi, le monde musulman a entamé le mois de jeûne du ramadan sans prières collectives ni repas partagés : les portes des mosquées restent closes et les rassemblements familiaux sont interdits. Mais la crainte demeure que des violations des mesures prises ne favorisent un nouvel essor de la pandémie, notamment au Pakistan, où des fidèles se sont rués dans les mosquées malgré les recommandations sanitaires.

L'Arabie saoudite a de son côté partiellement assoupli dimanche son couvre-feu total. A l'exception notamment de la ville sainte de La Mecque. Dans un monde confronté à la récession, certaines entreprises tirent leur épingle du jeu.

Comme les géants des technologies Amazon, Google ou Facebook, dont le trafic est comparable à celui d'un Nouvel an. Au Bangladesh, c'est cependant en violation des règles de confinement que des centaines d'ateliers textiles ont rouvert, de peur de perdre des parts de marché. "Nous devons accepter le coronavirus comme une réalité de la vie", explique Mohammad Hatem, un responsable de la branche.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Domicile-travail : le choix de la proximité pour les actifs en Bourgogne Franche-Comté

Selon une dernière étude de l’Insee en Bourgogne Franche-Comté publiée le 9 juillet 2024, les actifs de la région travaillent habituellement au sein de leur intercommunalité de résidence ou à proximité. Toutefois, ils seraient également nombreux à se déplacer dans des intercommunalités plus distantes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.09
partiellement nuageux
le 16/07 à 06h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
95 %