Coronavirus : la SNCF réduit l'offre TGV, arrête Ouigo

Publié le 26/03/2020 - 10:40
Mis à jour le 26/03/2020 - 10:47

La SNCF va réduire de moitié à partir de vendredi 27 mars 2020 la circulation de ses TGV et Intercités, à 7% de l'offre habituelle, et va suspendre son service low-cost Ouigo, a-t-elle indiqué mercredi, conformément aux annonces du gouvernement.

 © inkflo via Pixabay ©
© inkflo via Pixabay ©

"La réduction du nombre de trains permet de continuer à assurer les déplacements essentiels des voyageurs ayant des raisons légitimes de se déplacer, tout en luttant contre la propagation du virus", a justifié la compagnie dans un communiqué.

La SNCF a indiqué qu'elle afficherait mercredi à 17H00 les trains grandes lignes devant circuler pendant le week-end (de vendredi à dimanche).

Il s'agit pour le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, qui avait annoncé cette nouvelle réduction du trafic mardi soir, de "réduire l'offre de transport de voyageurs, (...) la maintenir à un niveau permettant la continuité des services essentiels à la vie de la Nation, et (...) le faire dans les meilleures conditions sanitaires possible".

Le nombre de passagers est limité à bord, pour laisser suffisamment d'espace entre les gens.

La réduction du trafic grandes-lignes à 7% --soit 40 TGV par jour-- est "un chiffre plancher, correspondant aux besoins essentiels de déplacements lointains de la population", a-t-il expliqué au Monde.

M. Djebbari et la SNCF préviennent que la police filtrera les voyageurs en gare pour empêcher les voyageurs potentiels de partir en week-end ou aller se confiner en province.

"Seuls les passagers munis d'un billet, de leur attestation de déplacement dérogatoire et d'un justificatif de déplacement pourront monter à bord", a détaillé la compagnie publique.

Les billets annulés seront tous remboursés sans frais, selon la SNCF.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : appel à la vigilance malgré un recul de l’épidémie

Durant ce week-end prolongé, les partenaires engagés dans la lutte contre l’épidémie et la vaccination restent "sur le pont", dans tous les départements, indique l'ARS.  Le niveau de circulation virale a continué de diminuer ces derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté réduisant la pression que subit le système hospitalier depuis de longs mois. Une évolution encourageante, qui doit inciter chacun à rester vigilant

Covid-19 : une perte d’odorat persistante associée à la présence durable du virus (étude)Lire plus

Covid-19 : partout en Bourgogne Franche-Comté, le taux d’incidence en dessous de 300 infections

En France, le taux d'incidence est passé sous la barre des 400 infections pour 100.000 habitants, a-t-on appris ce mercredi 5 mai. En Bourgogne Franche-Comté, ce taux est inférieur à 300 infections, mais la situation hospitalière reste très tendue et le taux positivité élevé en particulier dans le Doubs.

Transports

Un mois sans utiliser votre voiture, ça vous dit ?

Du 1er au 30 juin 2021, Ginko et ses partenaires proposent pour la première fois sur le territoire de Grand Besançon Métropole une expérience d’éco-mobilité afin d’encourager les automobilistes à tester des alternatives à l'utilisation de la voiture solo. 40 candidats sélectionnés feront l’expérience d’une vie sans véhicule personnel pendant un mois. Les volontaires ont jusqu’au 10 mai pour candidater.

Réouverture du pont de Velotte

Depuis le 15 février dernier, le pont de Velotte à Besançon est fermé à la circulation automobile et piétonne. Prévue ce vendredi 23 avril 2021, la réouverture a été retardée d'une semaine suite à un problème d'approvisionnement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.79
légère pluie
le 16/05 à 9h00
Vent
2.96 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
99 %

Sondage