Couvre-feu avancé : le coup de gueule de Cédric Perrin

Publié le 01/01/2021 - 18:14
Mis à jour le 01/01/2021 - 18:14

Le Sénateur du Territoire de Belfort s’insurge ce 1er janvier 2021 suite à la décision du gouvernement. Il a accuse le manque de concertation des élus.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. ©DR ©
Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. ©DR ©

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a pris la parole au JT de 13h00 de TF1 ce 1er janvier 2021. Il a annoncé la liste définitive des départements qui voient leur couvre-feu passer de 20 heures à 18 heures.

Voici le communiqué de Cédric Perrin : 

"Une fois de plus, on s'est bien moqué des élus locaux ! 

A grand renfort de communication le ministre de la santé expliquait mardi aux Français qui osent encore le croire que les élus locaux allaient être concertés sur les mesures les mieux à même de correspondre à leur territoire. De fait, une réunion était organisée par les préfets dans chaque département de France jeudi soir afin soi-disant de recueillir les avis des élus. 

Dans le Territoire de Belfort, à l'issue de la réunion de mercredi à 17 h, l'ensemble des élus concernés (parlementaires, présidents d'intercommunalités et président de l'association des maires) se positionnaient contre un couvre-feu à 18 h, arguant de son inutilité et surtout de l’incapacité de l’État à le faire respecter. Les corps intermédiaires consultés dans la foulée (CCI, CMA, Syndicats ...) se prononçaient eux aussi contre un couvre-feu à 18 h ! 

Pourtant, le gouvernement ce vendredi à pris une fois de plus le contrepied de tous ceux à qui, naïfs, croyaient encore en la parole publique en décidant unilatéralement de mettre en place un couvre-feu à 18 h dans le Territoire de Belfort. 

Le gouvernement essaie de faire croire une fois de plus à un partage de responsabilité avec les élus là où il décide seul comme toujours sans jamais tenir compte de l’avis des corps intermédiaires et des représentants du peuple. 

Le gouvernement, incapable de mettre en place un processus de vaccination efficace, seul capable d’enrayer cette épidémie, continue sa gestion à la petite semaine et cette fois bafoue un peu plus encore la démocratie et le rôle des élus et des corps intermédiaires. Ceux qui dénonçaient une mascarade et une concertation qui n’en était pas une avaient donc raison ! 

Ces méthodes sont inadmissibles et la position de l’État doit être dénoncée.  J’ai pourtant essayé d’y croire, ... la déception n’en est que plus grande, c’était juste une parodie de démocratie". 

Communiqué de Cédric PERRIN , Sénateur du Territoire de Belfort etVice-Président de la Commission des affaires étrangère, de la défense et des forces armées 

1 Commentaire

Votre coup de Gueule devrait porter sur le couvre feu dans sa globalité, Votre coup de Gueule devrait porter sur la mascarade actuelle qui tourne autour du COVID. Gesticuler pour gesticuler ne sert à rien, nous attendons de votre part un véritable acte Politique comme reprendre les déclarations des médecins spécialistes nationaux et internationaux qui ne cessent de dire, arguments et mesures à l'appui, que la crise sanitaire est derrière nous. Par contre la crise économique est elle bien devant et là vous faite quoi ???? Merci pour votre réponse brève et argumentée. Je n'attend pas de bla bla !
Publié le 3 janvier 2021 à 21h10 par Philippe MARCEAU • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Emmanuel Macron a offert une montre Lip à Joe Biden lors de son séjour aux État-Unis

Le président de la République a passé quelques jours aux États-Unis du 29 novembre au 2 décembre 2022 pour rencontrer le président américain. L’usage veut que les chefs d’État s’échangent des cadeaux locaux et diplomatiques. À cette occasion, Emmanuel Macron a notamment emporté dans ses bagages une montre fabriquée à Besançon de la marque Lip pour l’offrir à Joe Biden.

Présidence des Républicains : Jacques Grosperrin votera pour Bruno Retailleau

Ce jeudi 1er décembre, par voie de communiqué de presse, le sénateur du Doubs Jacques Grosperrin a annoncé son intention de voter pour Bruno Retailleau lors de l’élection du futur président des Républicains (LR). Il y a quelques jours, lundi 28 novembre, l’élu avait reçu un autre candidat à Besançon, le secrétaire général du parti Aurélien Pradié.

Dégradation des conditions de travail dans les lycées : FO adresse une lettre ouverte à Marie-Guite Dufay

Vendredi 25 novembre, le secrétaire de Force Ouvrière (FO) Franche-Comté Bourgogne Frédéric Vuillaume a adressé une lettre ouverte à la présidente de la région Marie-Guite Dufay. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des agents dans les lycées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.16
couvert
le 09/12 à 3h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
94 %