Covid-19 : Castex appelle à respecter "plus que jamais" le confinement

Publié le 07/11/2020 - 12:08
Mis à jour le 07/11/2020 - 14:19

controle confinement
© D Poirier

Le Premier ministre Jean Castex a appelé à respecter "plus que jamais" le confinement, "de la manière la plus stricte possible", dans un entretien aux quotidiens régionaux du groupe Ebra ce samedi.

Estimant que les Français respectaient "globalement" les mesures de restriction, il a néanmoins déploré "une résistance de la part de gens qui veulent se rendre à leur travail et de certaines entreprises qui ne jouent pas le jeu". La ministre du Travail Elisabeth Borne a prévenu de son côté que les employeurs récalcitrants s'exposaient à des "sanctions".

"Nous devons freiner la propagation du virus vite et fort", avait prévenu jeudi le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, en soulignant que le nombre de tests positifs augmentait "plus vite" que celui des tests effectués.

"Face à l'amertume, à la fatigue, à la lassitude légitime, nous devons nous ressaisir et continuer à nous battre", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, tout en se disant lui aussi intimement convaincu que "le confinement est respecté par les Français".

Moins d'élèves au lycée

Le gouvernement n'a pas décidé d'imposer de nouvelles restrictions lors du traditionnel point hebdomadaire consacré à l'épidémie, comme la fermeture des lycées et des collèges réclamée par certains dans la communauté médicale.

En marge d'une visite dans une maison de retraite de Clamart (Hauts-de-Seine) vendredi, M. Véran a aussi exclu l'idée d'imposer un confinement aux plus vulnérables, comme les personnes âgées.

Mais face à une colère qui montait dans les établissements scolaires sur un protocole sanitaire jugé insuffisant, le ministère de l'Education nationale l'a renforcé en instaurant un minimum de 50% d'enseignement "en présentiel" pour chaque lycéen. Une mesure destinée à diminuer la promiscuité, via un accueil en demi-groupes, par niveau et en recourant au "travail à distance".

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a aussi annoncé une adaptation du nouveau bac cette année, notamment l'annulation des épreuves d'évaluation communes de première et terminale au profit du contrôle continu.

Pour diminuer la circulation des personnes à Paris, la livraison et la vente à emporter par les restaurants et bars, ainsi que la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique sont désormais interdites de 22H00 à 6H00, une mesure qui entre en vigueur vendredi.

"On va vers de très, très grosses difficultés à l'hôpital. Je pense que dans dix jours, quand on va revenir dans les questions de choix, comment vous faites le tri (entre les patients), ça va être une autre histoire"  Un ministre, sous couvert d'anonymat.

Devant un afflux massif de patients dans les hôpitaux et dans les services de réanimation, M. Véran a dressé jeudi, courbes à l'appui, l'hypothèse d'un confinement "bien respecté": le nombre de patients Covid-19 atteindrait un pic d'"environ 6.000" en réanimation, "une pression très forte sur notre système hospitalier", mais qui diminuerait ensuite.

Opérations déprogrammées

Au niveau national, 4.321 malades du Covid-19 se trouvaient en services de réanimation vendredi, sur une capacité totale et toutes pathologies confondues portée de 5.000 à 6.400 lits, et qui devrait bientôt passer à 7.500.

Mais cela passe par des fermetures de blocs opératoires et des déprogrammations d'interventions chirurgicales, a prévenu M. Véran.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Vers l’ouverture des commerces tous les dimanches à partir du 27 novembre et jusqu’à fin 2020 à Besançon ?

Les commerçantes et commerçants croisent les doigts pour que le président de la République annonce mardi 24 novembre la réouverture des commerces dès le 27 novembre… Et pour rattraper autant que possible le retard dû au deuxième confinement, à Besançon, l'Union des commerçants souhaite l'ouverture des magasins tous les dimanches jusqu'à la fin de l'année.

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.28
nuageux
le 27/11 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %

Sondage