Covid-19 : La Poste adapte son organisation à l’évolution de la situation sanitaire

Publié le 23/03/2020 - 17:52
Mis à jour le 23/03/2020 - 17:44

Afin de protéger la santé des postiers, La Poste à Besançon et partout en France se recentre sur ses missions essentielles au service de la population tout en adaptant son organisation. Plusieurs changements vont donc se mettre en place ces prochaines semaines...

Courrier, la poste
©Alexane Alfaro ©

Les mesures suivantes seront mises en place progressivement.

Concernant, la distribution du courrier et des colis et des services

  • Le temps de travail de chaque agent courrier/colis sera progressivement réduit sans impact sur la rémunération. L’organisation se fera sur la base de quatre jours travaillés cette semaine puis de trois jours de travail par semaine à partir du lundi 30 mars, pour à la fois respecter les recommandations de la médecine du travail et maintenir l’organisation des tournées.
  • Les prises de services décalées des équipes mises en place la semaine dernière seront maintenues pour réduire le nombre de personnes présentes simultanément, selon le principe de ne jamais avoir plus de 50 % des effectifs habituels présents en même temps sur un site.

Ces nouvelles mesures répondent aux objectifs suivants :

  • Restreindre le nombre de personnes travaillant hors de leur domicile, limiter au maximum le nombre de personnes présentes simultanément sur un même site de travail.
  • Maintenir toutes les mesures de protection barrière en vigueur, la distance supérieure à un mètre et l’application de zonages dans les sites.

Si les prérequis suivants ne sont pas réunis : accès à des points d’eau identifiés, équipement en gel hydro-alcoolique ou lingettes virucides, masques pour les services l’exigeant (services de proximité pour les plus fragiles), le service sera suspendu le temps que ces conditions soient à nouveau réunies.

Le passage quotidien pour les services de proximité est maintenu : portage de repas aux seniors, le portage de médicaments, portage de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants. Ces services seront assurés par des agents dédiés, travaillant également à temps partiel sur leur cycle de travail.

Cette nouvelle organisation permettra le maintien des services essentiels :

  • Les activités de portage (repas, médicaments ....),
  • Les services de lien social (Veillez Sur Mes Parents, Cohésio, Ardoiz...),
  • La distribution du courrier, des colis et des petites marchandises. Sur ce point, La Poste demande à ses clients de concentrer leurs commandes et leurs envois sur ce qui leur est strictement nécessaire. Une communication en ce sens sera faite dès aujourd’hui aux clients et aux E-commerçants

Concernant les bureaux de poste

La Poste a fait le choix de concentrer son activité sur une cible de 1 600 sites pour limiter le plus possible l’exposition des agents. L’organisation de chaque bureau est adaptée localement avec par exemple des systèmes de rotation des équipes 1 jour sur 2. Les chargés de clientèle voient ainsi leur temps de travail réduit. Ce temps partiel se fera sans impact sur leur rémunération.

Le strict respect des mesures barrières et des conditions nécessaires à la protection des chargés de clientèle et des clients conditionne chaque jour l’ouverture effective de chacun des 1 600 bureaux.

Dans les bureaux de poste, les services essentiels suivants seront priorisés :

  • Le retrait d’espèces au guichet et aux automates
  • Le dépôt d’espèces sur automates
  • Les dépôts de chèque sur automates et urnes
  • La remise de fonds commandés par la DGFIP

Lorsque cela est possible, ce socle est étendu, bureau par bureau aux services suivants :

  • Instances courrier (Lettres Recommandées), Colis et Chronopost
  • Affranchissement des lettres sur automates
  • Affranchissement et dépôt de colis et Chronopost
  • Paiement des factures Eficash
  • Dépôt d’espèces au guichet
  • Emission & paiement Western Union et mandats internationaux
  • Dépôt d’espèces et de chèques au guichet pour les Professionnels
  • Vente de kits prépayés La Poste Mobile

Le confinement permettant de réceptionner directement les colis et les courriers recommandés à domicile, une réflexion est en cours sur l’organisation des retraits des instances en bureaux de poste.

Enfin, La Poste rappelle que les déplacements en bureaux ne doivent être faits que s’ils sont strictement nécessaires. De nombreuses opérations peuvent être faites à distance, les clients peuvent être accompagnés par téléphone ou via les sites et applications numériques de La Poste et de La Banque Postale.

Ces nouvelles mesures s’adapteront en permanence à l’évolution du contexte sanitaire suivant les décisions des autorités publiques, dans le cadre d’un dialogue social permanent et en tenant compte de toutes les situations locales.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Covid-19: le vaccin Moderna dans la dernière ligne droite

Le laboratoire américain Moderna va déposer lundi 30 novembre 2020 des demandes d'autorisations de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis et en Europe, faisant de plus en plus miroiter de premières vaccinations possibles dès le mois de décembre face à une pandémie toujours en pleine expansion.

Covid-19 : une lente décrue en Bourgogne Franche-Comté

2e vague • Le pic de la seconde vague a été plus élevé cet automne par rapport au printemps 2020 en Bourgogne Franche-Comté avec 1.899 personnes hospitalisées le 23 novembre pour des formes graves du Coronavirus contre 1.380 le 17 avril 2020. Dimanche, on dénombrait toujours plus de 1.700 patients hospitalisés dans la région qui reste dans une situation sanitaire "fragile" selon l'agence régionale de Santé.

Société

Mouvements de terrain en Haute-Saône : 21 communes reconnues en état de catastrophes naturelles

Par arrêté interministériel du 24 novembre 2020 publié au Journal Officiel du 3 décembre 2020, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu à 21 communes de Haute-Saône pour mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur 4 périodes différentes, au titre de l’année 2019.

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.4
couvert
le 06/12 à 0h00
Vent
0.78 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
94 %

Sondage