Covid-19 : le port du masque reste obligatoire dans les cabinets médicaux

Publié le 25/07/2022 - 16:25
Mis à jour le 27/07/2022 - 08:39

Comme à l’hôpital, le port du masque est obligatoire dans les cabinets médicaux, quelle que soit la spécialité du ou des médecins, généraliste, dermatologue, cardiologue, podologue, ophtalmologiste, etc. L’épidémie de Covid-19 est encore très présente.

 © D Poirier
© D Poirier

"Trop de patient(e)s sans masque dans nos salles d’attente", observe Dr Hervé Van Landuyt, dermatologue à Besançon et membre de l’Association des dermatologues de Franche-Comté. "Alors que l’épidémie de Covid-19 est loin d’être terminée, les médecins doivent exiger de leurs patients de porter un masque dans leur cabinet, pour se protéger et pour préserver la santé de patients plus fragiles et à risques de complications graves présents au cabinet médical."

 Les médecins demandent aux patients de :

  • Porter un masque propre et adapté avant d’entrer en salle d’attente et de le garder jusqu’à la sortie ;
  • L’hygiène des mains reste également de mise ;
  • Ne pas venir accompagné. 1 à 2 personnes maximum pour accompagner une personne seule.
  • Le pass sanitaire n'est pas obligatoire.

Pas de masque ? Le médecin a le droit de ne pas vous recevoir...

"Le refus délibéré de porter un masque à l’intérieur du cabinet médical, justifié par le souci de préserver la santé et la sécurité de patients plus fragiles mais aussi du personnel du médecin peut conduire ce dernier à ne pas recevoir ce patient récalcitrant", affirme Nicolas Loubry, juriste dans un article de Egora.fr du 25 juillet 2022, "Cette contrainte, acceptée et comprise par la plupart des malades, ne saurait être considérée comme rédhibitoire ou illégitime."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.04
couvert
le 23/04 à 21h00
Vent
0.46 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
60 %