Crise énergétique : le Crédit Agricole Franche-Comté participe aussi à l'effort national...

Publié le 11/01/2023 - 07:59
Mis à jour le 10/01/2023 - 17:06

Pour participer à la réduction de la consommation électrique, le Crédit Agricole Franche-Comté devient partenaire d’EcoWatt, "météo de l’électricité" développée par Réseau de transport d’électricité (RTE) avec le soutien de l’ADEME. La banque souhaite s’engager à réduire ou décaler sa consommation d’énergie dans ses locaux lors de périodes de fortes tensions pour le système électrique (signal rouge).

Afin de contribuer à l’approvisionnement de tous en électricité, le Crédit Agricole Franche-Comté rejoint les signataires de la charte EcoWatt, dispositif qui qualifie en temps réel le niveau d’électricité disponible pour alimenter les consommateurs français. Celui-ci guide les particuliers, entreprises ou collectivités pour adopter les gestes permettant de limiter la consommation d’électricité lors des périodes de tension. 

Des actions

Concrètement, la mobilisation du Crédit Agricole Franche-Comté pourra se traduire notamment à travers plusieurs actions : 

  • Engager une démarche structurelle d’économie d’énergie, en diminuant la température du chauffage à 19°C dans ses locaux, en éteignant les lumières des locaux inoccupés, enseignes et écrans dynamiques de 20h à 7h soit une augmentation des plages d’extinction de 30 %.
  • Modérer sa consommation d’électricité pendant les pics de consommation, en planifiant l’extinction complète des enseignes et des écrans internes et externes de tous les sites, en coupant l’eau chaude sanitaire sur tous les sites, en stoppant le rechargement des véhicules électriques.
  • Enfin, agir en tant que prescripteur d’Ecowatt. En tant qu’employeur, en sensibilisant les collaborateurs aux écogestes et à l’application Ecowatt. En tant qu’acteur économique, en relayant les signaux d’alertes auprès de ses clients et dans les espaces ouverts au public, notamment dans le cas d’alerte rouge.

Ces actions viennent compléter et étayer les mesures engagées comme notamment la rénovation y compris énergétique du siège social, mais aussi un relamping* déjà très important du parc immobilier ou encore la souscription d’un contrat d'électricité 100% verte.

"En cohérence avec nos engagements RSE"

Pour Franck Bertrand, directeur général de Crédit Agricole Franche-Comté, c'est "en cohérence avec nos engagements RSE et notre volonté de contribuer à la neutralité carbone à horizon 2050, le Crédit Agricole Franche-Comté adhère à la charte d’engagement EcoWatt en mettant en place des mesures concrètes visant à agir en faveur d’une consommation d’électricité plus responsable." 

"En rejoignant le dispositif Ecowatt, le Crédit Agricole Franche-Comté s’engage dans une démarche citoyenne qui contribue à la préservation de l’alimentation électrique de tous les Français, en les invitant à consommer moins et au bon moment", indique Elisabeth Bertin, déléguée RTE Est.

*Le relamping, ou relampage, est une opération qui consiste à renouveler le parc d'éclairage intérieur et extérieur des parties communes des bâtiments résidentiels (mais aussi industriels ou tertiaires), pour réaliser des économies d'énergie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.73
partiellement nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
91 %