De Dijon à Marseille, une "Vallée de la Gastronomie" pour attirer plus de touristes

Publié le 24/06/2019 - 15:54
Mis à jour le 24/06/2019 - 15:54

Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côtes d'Azur et Bourgogne Franche-Comté ont officiellement lancé lundi 24 juin 2019  la "Vallée de la gastronomie", censée mettre en valeur le savoir-faire régional et "démultiplier la fréquentation" touristique.

vallée de la gastronomie dijon marseille
© Twitter @BFCTourisme

Chaque année, l’axe routier entre Dijon et Marseille draine 25 millions de voitures. Les trois régions ciblent aussi leurs habitants qui pourront « redécouvrir les produits locaux ». Les régions n’ont pas précisé le coût de l’initiative, qui demandera une large communication en France et à l’international pour se développer. En 2017, le Conseil économique, social et environnemental de Bourgogne Franche-Comté se demandait « si le choix de la Région de s’investir dans ce dossier est réellement stratégique », évoquant alors un projet à 19 millions d’euros.

PUBLICITÉ

La « Vallée de la gastronomie » s’inscrit dans un périmètre bien délimité, à 45 minutes de voiture maximum des autoroutes A6 et A7, le long de l’historique « route des vacances » des nationales 6 et 7. Des activités autour de la gastronomie et du vin pourront constituer les étapes d’« un itinéraire de tourisme à un rythme plus modéré », selon le vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Nicolas Daragon, chargé du tourisme.

« Attirer une clientèle mondiale »

Patrick Ayache, vice président en charge du tourisme en Bourgogne-Franche-Comté

Le parcours s’articule notamment autour des Cités internationales de la gastronomie de Dijon, prévue pour 2021, et de Lyon, qui ouvrira à l’automne. Initiée dès 2016, sur une idée du directeur de la cité du Chocolat Valrhona à Tain-l’Hermitage (Drôme), Franck Vidal, la « Vallée de la gastronomie » entend attirer une « clientèle mondiale », a précisé l’élu Patrick Ayache, en charge notamment du tourisme en Bourgogne-Franche-Comté.

Le projet, financé par les trois régions, proportionnellement à leur taille, compte une centaine d’« offres gourmandes » estampillées « Vallée de la gastronomie », situées dans le périmètre de la Vallée, proposant une activité touristique et étant déjà labellisées dans le secteur de l’accueil et du tourisme.

« Le coût des expériences proposées va de 0 à 600 euros »

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté

S’ajouteront une trentaine d’activités, des « expériences remarquables » évaluées par un comité d’agrément dépendant des régions. « Mais on pourra monter à 300, 500 voire 1.000 », a indiqué Nicolas Daragon. Les trois régions ambitionnent d’élargir le panel d’offres d’ici 2025.

Week-end découverte autour de la truffe, découverte de la culture viticole en biodynamie, spéléo-oenologie en Ardèche : toutes les activités agrémentées doivent permettre la rencontre entre touristes et producteurs locaux. « On vise des retombées économiques très fortes », a affirmé la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay, précisant que « le projet n’est pas élitiste, le coût des expériences proposées va de 0 à 600 euros ».

 

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.21
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1018.12 hPa
Humidité
58 %

Sondage