De la prison avec sursis pour avoir écoulé du faux champagne

Publié le 15/11/2011 - 18:34
Mis à jour le 16/11/2011 - 17:05

Un couple de retraités du Jura a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier à huit mois de prison avec sursis pour avoir écoulé 300.000 bouteilles de vin pétillant sous l'appellation "champagne". 

bulles trafiquées

PUBLICITÉ

 

Poursuivi pour "suppression ou altération des éléments d'identification de marchandises", "usurpation d'appellation d'origine" et "faux et usage de faux" notamment, le couple a également écopé de 10 000 euros d'amende, avec sursis pour la moitié.

Un troisième prévenu, poursuivi pour tromperie sur la marchandise, a été condamné à 5.000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis.   En outre, ils devront verser de 2000 à 5000 euros de dommages-intérêts à plusieurs clients floués ainsi qu'au Comité interprofessionnel du vin de champagne (CIVC), à l'Institut national des appellations d'origine (Inao), qui s'étaient portés partie civile.

Entre 2006 et 2011, Claude et Marie-Claude Liard avaient vendu près de 300.000 bouteilles faussement estampillées champagne sur internet et par le bouche-à-oreille, à travers leur société basée à Mantry (Jura).  Ils achetaient du mousseux dont ils remplaçaient les étiquettes par des autocollants marqués d'appellations glanées dans les supermarchés. Ils étaient aidés par un complice, basé dans la Loire, qui écoulait la marchandise dans la région.

Selon le parquet, qui avait requis de la prison ferme lors de l'audience le 4 octobre, le bénéfice de cette fraude aurait atteint 700 000 euros.

(source: AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.72
ciel dégagé
le 20/09 à 21h00
Vent
5.98 m/s
Pression
1020.2 hPa
Humidité
51 %

Sondage