Public prioritaire : des créneaux gratuits "Sports piscine santé et handicap" à Mallarmé

Publié le 24/02/2021 - 11:54
Mis à jour le 25/02/2021 - 14:51

La Ville de Besançon en lien avec le comité départemental handisport et le réseau "Sport Santé Bourgogne Franche-Comté" propose des créneaux "sport Piscine santé" et "sport piscine handicap" .

 © JC Sexe - Ville de Besançon
© JC Sexe - Ville de Besançon

Dans le cadre des publics prioritaires autorisés à fréquenter les installations sportives couvertes, des créneaux spécifiques sont ouverts à la piscine Mallarmé depuis le 1er février pour permettre aux personnes en situation de handicap (reconnues MDPH) et aux personnes atteintes d’une affection de longue durée (maladie chronique) de reprendre une activité sportive en piscine, propice au "bien-être et au maintien de leur autonomie".

Ces créneaux offrent la possibilité de profiter des bassins en utilisation libre, ou dans le cadre d’animations encadrées , comme de l'aquagym douce, qui verront le jour ponctuellement à partir de début mars.

L’encadrement et la surveillance des séances sont assurés par des éducateurs sportifs de la Ville de Besançon, formés en Activités physiques adaptées, avec le soutien du CD25 handisport.

L’accès est gratuit et strictement réservé aux personnes éligibles selon les textes en vigueur. Un justificatif "type" existe pour chaque dispositif. Les informations ainsi que le lien de préinscription sont disponibles sur le site de la Ville de Besançon, rubrique Piscines.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Variant brésilien : quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Comprendre • La présence des variants Sud-Africain et Brésilien n'explose pas en Bourgogne-Franche-Comté et serait même en diminution depuis un mois avec d'importantes disparités selon les départements. C'est dans le Doubs que l'on dénombre le plus de cas (7,2%) devant la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Rien à voir toutefois avec la Moselle fin février où le variant brésilien était responsable de la moitié des cas de contamination. On vous dit tout ce que l'on sait sur ce variant.

Covid-19 : les hôpitaux de Bourgogne Franche-Comté déclenchent l’ultime palier d’augmentation de leurs capacités

La troisième vague de l’épidémie qui touche la Bourgogne-Franche-Comté entraîne un afflux de patients nécessitant une hospitalisation. A la veille des congés de printemps, l’ARS appelle chaque habitant de la région à maintenir encore son effort, pour permettre au système de soins de faire face.

Covid-19 : la situation sanitaire se dégrade en Bourgogne Franche-Comté

Derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, le taux d'incidence continue de grimper avec 341  cas pour 100.000 habitants  (contre 310 la semaine dernière) et 77 hospitalisations de plus en une semaine pour formes sévères de la Covid-19 (+34 pour les personnes présentes en réanimation). Une quinzaine de patients meurt chaque jour de la Covid-19 dans la région.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.44
couvert
le 15/04 à 15h00
Vent
4.89 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
31 %

Sondage