À Besançon, des soldes qui se sont "relativement bien passés"

Publié le 06/02/2024 - 14:32
Mis à jour le 06/02/2024 - 16:04

Si les soldes d'hiver se terminent mardi 6 février 2024 sur bilan mitigé dans le prêt-à-porter au niveau national, quelques commerçants de Besançon semblent avoir réussi à tirer leur épingle du jeu. Serge Coüesmes, président de l’union des commerçants de Besançon, nous en parle…

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Après avoir interrogé quelques commerçants du centre-ville de Besançon exerçants dans le milieu du textile, le président de l’UCB explique que les soldes se sont "relativement bien passés" pour la plupart d’entre eux.

Des ventes privées utiles ?

D’abord réticent sur la mise en place des ventes privées (voir notre article publié quelques jours avant le début des soldes), Serge Coüesmes indique que ces dernières ont eu "une importance" dans les ventes effectuées.

Il tient toutefois à nuancer : "Tout dépend de la politique à tenir. Il ne s’agit pas de faire des soldes déguisés. Les commerçants du milieu du textile à qui j’ai parlé, ont fait de vraies ventes privées. C’est-à-dire qu’ils en ont fait profiter uniquement les clients qui les ont fait travailler", précise-t-il.

En effet, ces dernières ne sont pas encadrées, à contrario des soldes qui sont soumis à une réglementation stricte (produits ayant déjà été mis en vente en magasin depuis au moins un mois, pas de réapprovisionnement possible pour les soldes, identification claire des articles soldés, le prix de référence et le promotionnel doivent être indiqués. Le tout doit être effectué dans les dates officielles).

Décaler d’un mois, est-ce judicieux ?

"À voir", nous indique Serge Coüesmes face à des soldes qui se sont "relativement bien passés" : "On va ré-interroger les personnes… Les années se suivent et ne se ressemblent pas", nuance-t-il.

L’UBC faisant partie des commerçants et artisans des métropoles de France (CAMF), le sujet devra être discuté en amont et également au niveau national. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.7
légère pluie
le 17/06 à 3h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
96 %