Alerte Témoin

Deux "panthères roses" bientôt jugées en Suisse

Publié le 12/02/2013 - 19:12
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:46

Deux Serbes, qui seraient associés au gang des "panthères roses" seront prochainement jugés en Suisse pour deux braquages de bijouteries. Ce gang a été impliqué dans des actions dans une trentaine de pays au cours de la dernière décennie

braquages

Deux Serbes, arrêtés respectivement en Turquie et au Monténegro, en vertu d'un mandat d'arrêt international, seront prochainement jugés en Suisse pour deux braquages de bijouteries, a annoncé mardi un communiqué de la police de Lausanne.

Ces deux hommes seraient associés au gang des "panthères roses" d'anciens paramilitaires de l'ancienne Yougoslavie connus pour réaliser des braquages express sans faire de victimes. Ce surnom leur a été donné par des inspecteurs britanniques qui ont découvert une bague en diamant cachée dans un pot de crème pour le visage, comme dans une scène du film la Panthère Rose de 1963 avec Peter Sellers.

La personne arrêtée en Turquie est sous le coup d'une procédure d'extradition, l'homme arrêté au Monténegro durant l'été 2011 a été extradé début 2012. Une longue enquête internationale attribue au second une participation à un braquage à Schaffhouse en mars 2011 dont le butin s'était élevé à 1,8 million de francs suisses (1,46 million euros) et à un braquage en 2010 à Lausanne pour une valeur de 500.000 francs suisses (407.000 euros). Celui arrêté en Turquie n'aurait participé qu'au braquage de la ville de Schaffhouse. Les bijoux et les montres volées n'ont jamais été retrouvés.

Le gang a été impliqué dans des actions dans une trentaine de pays au cours de la dernière décennie mais il a connu ces dernières années des revers avec des arrestations en France, Italie, Grèce et Japon.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.52
ciel dégagé
le 31/05 à 12h00
Vent
5.48 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
37 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune