Disparition d'une étudiante japonaise : un témoin dit l'avoir vue dans la Meuse...

Publié le 28/12/2016 - 17:04
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

L'enquête sur la disparition d'une étudiante japonaise à Besançon, dont la police pense qu'elle a été tuée le 4 ou le 5 décembre 2016 bien que son corps n'ait pas été retrouvé, a rebondi ce mercredi 28 décembre avec le témoignage du patron d'un bar-tabac affirmant l'avoir vue vivante à Verdun, dans la Meuse, le 19 décembre.

 ©
©

Selon ce témoignage, la jeune Narumi Kurosaki, 21 ans, aurait passé plus de deux heures, dans l'après-midi du 19 décembre, dans un bar-tabac-PMU de Verdun, à 300 km de Besançon. "Je suis formel, je l'ai reconnue le lendemain sur la photo de l'avis de recherche publié dans le journal", a déclaré le patron du bar "Le Miribel", qui n'a pas voulu que son nom soit cité.

La jeune Japonaise qui s'est présentée ce jour-là dans son établissement "pleurait beaucoup, elle était très mal", a raconté ce témoin. Elle a payé ses consommations, soit 12 euros, avec une carte bancaire : des éléments que le patron du bar tient à la disposition de la justice.

La police judiciaire de Besançon n'a souhaité faire aucun commentaire sur cette information. La procureur de Besançon pourrait communiquer demain sur ce dossier, qui suscite un grand intérêt de la part des médias japonais.

En France depuis fin août 2016 pour étudier le français, Narumi Kurosaki logeait dans une résidence universitaire sur le campus de l'université de Besançon. Bien que la police n'ait pas retrouvé son corps, les enquêteurs avaient expliqué vendredi disposer d'éléments (vidéosurveillance, données téléphoniques et témoignages) permettant de dire qu'elle avait été tuée.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : l’instruction sur le point d’être clôturée

Le dossier d'instruction de l'assassinat de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon, dont l'ancien petit ami chilien Nicolas Zepeda est l'unique suspect, a été transmis au procureur de Besançon en vue de la clôture de l'information judiciaire, a-t-on appris jeudi 7 janvier 2021. Le procès devra se tenir dans un délai d'un an.

Faits Divers

Jura : quatre lycéens meurent, prisonniers de leur voiture tombée dans un lac

Quatre lycéens, trois mineurs et une jeune majeure, sont morts mercredi, restés prisonniers de leur voiture tombée dans le lac de Chalain (Jura) alors qu'ils circulaient sur une route verglacée. Un cinquième occupant de la voiture est parvenu à s'en extraire et à donner l'alerte, a précisé Lionel Pascal, procureur de la République de Lons-le-Saunier.

Féminicide rue Battant : la victime a reçu 18 coups de couteau

La vice-procureure de la République de Besançon, Christine de Curraize, a convoqué les journalistes locaux à une conférence de presse ce mercredi 19 janvier à 17h30 pour le point sur l'avancée de l'enquête du meurtre de Céline, 20 ans, morte sous les coups de son compagnon lundi dernier dans un appartement de la rue Battant à Besançon.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.93
peu nuageux
le 21/01 à 18h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
41 %

Sondage