Estimprim reprend l’imprimerie IME : 71 emplois sauvés

Publié le 28/07/2014 - 17:38
Mis à jour le 28/07/2014 - 18:47

Ce lundi 28 juillet 2014, le Tribunal de commerce a placé l’avenir d’IME (Imprimerie Moderne de l’Est), en redressement judiciaire depuis 1 an, entre les mains de la société franc-­comtoiss Estimprim, dirigée par Stéphane Béra et Philippe Berteaux. 71 emplois seront sauvés sur les 158 dans le canton de Baume-­les-­Dames, fief historique d’IME.

capture_decran_2014-07-28_a_17.37.24.png
Stéphane Béra et Philippe Berteaux (Estimprim) ©DR
PUBLICITÉ

Les salariés d’IME ne voulaient pas que « la page se tourne », ils ont été entendus : le Tribunal de Commerce de Besançon a décidé  lundi de confier leur entreprise au franc-­comtois Estimprim, privilégiant ainsi la sauvegarde de 71 postes sur les 158 que compte l’entreprise.

« Cela fait deux mois que nous travaillons nuit et jour sur cette reprise », déclare Stéphane Béra, PDG d’Estimprim. « Alors nous ne pouvons qu’exprimer notre satisfaction face à cette décision du Tribunal de commerce. Mais notre première pensée est bien entendu pour l’ensemble des salariés d’IME, dont la dignité durant le redressement judiciaire de leur entreprise a été exemplaire. Nous ne pouvons reprendre que 71 d’entre eux, ce qui est déjà extrêmement positif, mais nous souhaitons transmettre aux autres un message d’espoir pour l’avenir car nous souhaitons avant tout voir IME se redévelopper très prochainement. »

« En effet, avec cette reprise, Estimprim acquiert de fait de nouvelles compétences dans l’édition, la cartographie, le packaging, le façonnage totalement complémentaires et donc non concurrentielles avec nos compétences actuelles. Nous allons pouvoir favoriser les synergies entre nos ateliers et ainsi mieux répondre aux besoins de nos clients, ceux d’Estimprim d’une part, que nous connaissons bien, et ceux d’IME d’autre part, que nous allons rencontrer très vite. Nos premières simulations commerciales valident d’ailleurs ces prévisions de synergies. » poursuit Philippe Berteaux, Directeur général d’Estimprim et associé de Stéphane Béra.

« Devenir un acteur majeur des métiers de l’impression »

« Notre stratégie d’entreprise initiale de devenir un acteur majeur des métiers de l’impression et qui a prévalu à la création Estimprim en 2008″, enchaîne Olivier Guermouh, Directeur du développement et tout nouvel associé de l’entreprise. Il ajoute qu’« elle est en passe d’être atteinte : notre société est forte dorénavant de 116 personnes, pour un CA à venir estimé à 17 M €. Nous sommes désormais en mesure de peser plus lourd dans le paysage national et conquérir des marchés qui étaient jusqu’à présent hors de notre portée. »

« Le plus urgent, remettre IME sur les rails du succès »

Stéphane Béra, confie que « le plus urgent est maintenant de remettre IME sur les rails du succès. Nous serons dès demain matin sur le site afin de rencontrer nos nouveaux collaborateurs et mener à bien le grand chantier prioritaire : réussir tous ensemble le transfert de l’unité de Baume-­?les-­?Dames vers celle d’Autechaux afin de créer un outil de production performant, rationnel et pertinent, intelligemment situé à quelques mètres de la sortie d’autoroute. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.46
partiellement nuageux
le 21/08 à 0h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1028.17 hPa
Humidité
94 %

Sondage