Etude Insee Franche-Comté : le taux de cho?mage baisse, la situation de l'emploi diffère selon les secteurs

Publié le 16/07/2015 - 08:45
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:14

Selon une enquête menée par l'Insee, les indicateurs conjoncturels du premier trimestre 2015 en Franche-Comté montrent des signes d’amélioration dans un contexte national de reprise de l’activité (+ 0,6 %).

logo_inseecentre_couleur.jpg
logo_inseecentre_couleur.jpg
PUBLICITÉ
Situation de l’emploi en Franche-Comté

Au premier trimestre 2015, l’emploi salarie? dans les secteurs principalement marchands diminue en Franche-Comte? de 0,1 % par rapport au trimestre pre?ce?dent. L’atte?nuation de la baisse constate?e au quatrie?me trimestre 2014 se confirme. L’emploi salarie? diminue dans le Jura (– 0,4 %) et dans le Doubs (– 0,2 %). En revanche, il augmente de 0,4 % en Haute-Sao?ne et de 0,1 % dans le Territoire de Belfort (cf donne?es de?taille?es sur l’emploi). Sur un an, l’emploi salarie? marchand franc-comtois diminue de 1,2 %, correspondant a? un volume de 3 000 emplois en moins.

Malgre? un climat conjoncturel moins favorable en Suisse depuis le de?but d’anne?e, le nombre de frontaliers reste stable par rapport au trimestre pre?ce?dent. Sur un an, il poursuit sa progression (+ 2,7 %). Ainsi, au premier trimestre 2015, 31 000 Francs-Comtois occupent un emploi en Suisse soit 820 personnes de plus qu’un an plus to?t.

En moyenne en France me?tropolitaine, l’emploi diminue e?galement de 0,1 % par rapport au trimestre pre?ce?dent. Sur un an, il baisse de 0,2 % .

  • Des situations contrastées selon les secteur

Par rapport au trimestre pre?ce?dent, la re?gion compte 210 emplois salarie?s hors interim de moins (– 300 interim compris).

Cette tre?s le?ge?re baisse est alimente?e principalement par les pertes enregistre?es dans le secteur de la construction (–380 emplois salarie?s). L’industrie perd e?galement 270 emplois salarie?s, dont la moitie? dans la fabrication de mate?riels de transport regroupant entre autres l’industrie automobile. Les cre?ations nettes d’emploi dans les secteurs du commerce (+ 230) et des services marchands (+ 210) ne parviennent pas a? compenser ces suppressions nettes.

Situation du chômage en Franche-Comté

Le taux de cho?mage re?gional est en le?ge?re baisse au premier trimestre 2015. Il s’e?tablit a? 9,4 % contre 10,0 % au niveau me?tropolitain. Sur un trimestre, la diminution du cho?mage est le?ge?rement plus forte qu’en Me?tropole : – 0,2 point contre – 0,1 point. Au niveau de?partemental, le cho?mage recule partout, excepte? dans le Jura ou? il reste stable. Le Territoire de Belfort enregistre la plus forte baisse : – 0,3 point. Dans le me?me temps, le taux de cho?mage diminue de 0,2 point dans le Doubs et en Haute-Sao?ne. Pour autant, la hie?rarchie des territoires reste inchange?e, avec des taux de cho?mage de 7,7 % pour le Jura, 9,5 % pour le Doubs, 10,1 % pour la Haute-Sao?ne et 11,6 % pour le Territoire de Belfort. 

Au total, l’emploi salarie? recule de 1,8 % dans le secteur de la construction (soit la deuxie?me plus forte baisse re?gionale) et de 0,3 % dans celui de l’industrie (comme en moyenne en France me?tropolitaine). En revanche, il progresse de 0,5% dans le commerce (soit la deuxie?me plus forte hausse parmi les re?gions de la Me?tropole) et de 0,3 % dans les services marchands hors inte?rim, soit le?ge?rement plus que la moyenne me?tropolitaine (+ 0,2 %). En ce de?but d’anne?e 2015, les effectifs inte?rimaires, fortement soumis a? des variations en dents de scie les trimestres pre?ce?dents, se stabilisent (– 0,7 %).

Malgre? une augmentation du nombre des demandeurs d’emploi en fin de trimestre, le taux de cho?mage re?gional baisse le?ge?rement, s’e?tablissant a? 9,4 % de la population active. En de?pit d’une contribution le?ge?rement ne?gative de l’inte?rim, l’emploi salarie? est quasiment stable par rapport au trimestre pre?ce?dent (– 0,1 %). La situation de?favorable de l’emploi dans la construction et, dans une moindre mesure, dans l’industrie continue de peser sur le climat conjoncturel re?gional. En revanche, les emplois dans le tertiaire marchand repartent a? la hausse ce trimestre, notamment dans le commerce.

Les cre?ations sous le re?gime de la micro-entreprise (anciennement auto-entreprise) reculent tre?s nettement en raison de l’entre?e en application de la loi Pinel re?formant le re?gime de l’auto- entrepreneur. Les cre?ations dites « classiques » sont en revanche, en le?ge?re progression. En paralle?le, les de?faillances d’entreprises cumule?es sur douze mois repartent a? la hausse.

La construction de logements demeure le principal point noir, le nombre de permis de construire et de logements commence?s reculant a? des niveaux jamais atteints jusqu’a? pre?sent. La fre?quentation touristique, poursuit son redressement. 

(Source : Gilles Zemis, Insee)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.36
ciel dégagé
le 19/06 à 15h00
Vent
3.5 m/s
Pression
1010.11 hPa
Humidité
53 %

Sondage