Fermeture des urgences de nuit de l’Hôpital de Remiremont : des conséquences pour la Haute-Saône

Publié le 09/01/2024 - 16:13
Mis à jour le 09/01/2024 - 15:45

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est a confirmé la fermeture des urgences de nuit de l'Hôpital de Remiremont à compter du 1er janvier 2024. Situé dans la région des Vosges, à environ une heure au nord de Belfort, l'Hôpital de Remiremont accueille de nombreux habitant(es) du nord de la Haute-Saône. Il est, pour beaucoup, plus proche que les autres hôpitaux présents en Franche-Comté, et la fermeture des urgences de nuit pourrait s’avérer être une menace pour les habitant(es).

L’Association pour la défense, le maintien, et l’amélioration de la maternité et de l’hôpital de Remiremont (ADEMAT-H), après avoir rédigé un courrier à Aurélien Rousseau, ancien ministre de la santé, pour, en partie, dénoncer les menaces concernant la fermeture des urgences de nuit, a appelé, le 22 décembre 2023, à manifester. Habitants, élu(es) ou encore personnel de santé se sont réunis devant l’hôpital afin d’exprimer leur désaccord sur cette fermeture. Malgré tout, l’ARS Grand Est a tout de même confirmé la fermeture des urgences de nuit à partir du 1 janvier 2024.

Selon le Comité de vigilance pour le maintien des services publics de proximité de Haute-Saône (CV 70), la situation est “très alarmante” en matière de santé et concerne les habitant(es) de la Vallée des Vosges, mais également ceux du nord de la Haute-Saône. Pour une partie des Haut-Saônois(es), l'Hôpital de Remiremont est plus proche que les établissements de Trévenans ou de Vesoul. 

“La proximité est primordiale”

Le président du CV 70, Michel Antony, affirme que “des limites de territoires ne doivent pas être un frein pour sauver des vies” et qu’ainsi “la proximité est primordiale”

Le CV 70 appelle à une annulation de la décision de fermer les urgences de l'Hôpital de Remiremont et “une mise en place de moyens suffisants pour garantir de bonnes conditions pour les usagers et le personnel”. Il exige également un maintien de la proximité avec la population grâce à des discussions entre les ARS et les différents niveaux de responsabilités des services de santé.

Le comité de vigilance se prononce aussi pour la réouverture de véritables urgences des hôpitaux de Lure (actuellement fermées le soir et la nuit depuis 2020) et de Luxeuil-Les-Bains (depuis 2019). Le comité affirme que “les associations d’usagers telles que le CV 70 et ADEMAT-H membres de la Coordination nationale agréée par le Ministère, en plus de pointer avec constance les problèmes inhérents au système actuel, font des propositions ainsi que cela a été largement discuté aux cours des rencontres de Lure en mai 2023, lors du “Nouvel Élan” pour les services publics”.

Enfin, le CV 70 affirme que la situation des services publics de santé ne fait que “se dégrader” et que le comité continuera d’agir tant qu’une amélioration des conditions, répondant aux besoins de la population, n’aura pas été constatée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.37
partiellement nuageux
le 16/07 à 15h00
Vent
4.82 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
61 %