Alerte Témoin

Gastro géante ou intoxication à Vercel : une dizaine d’adolescents toujours hospitalisés en fin de matinée

Publié le 07/02/2014 - 14:23
Mis à jour le 07/02/2014 - 14:23

Vingt adolescents âgés de 15 à 20 ans ont été pris de vomissements et de diarrhées dans la nuit de jeudi à vendredi dans une maison familiale rurale (MFR) de  Vercel-Villedieu-Le-Camp (Doubs) et ont été hospitalisés à Besançon. “Aucun des jeunes pris en charge n'a présenté de symptôme inquiétant” a indiqué Isabelle Epaillard-Partiat, directrice de cabinet du préfet du Doubs. Sur place, à Vercel, les investigations se poursuivent... 

self_mfr_vercel.jpg
le self de la MFR ©mfr-vercel

Les vingt élèves, âgés de 15 à 20 ans, ans ont été transportés dans la nuit de jeudi à vendredi par le SAMU au centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon.

Selon le directeur de la maison familiale rurale de Vercel-Villedieu-Le-Camp (Doubs), Hervé Galmiche, une dizaine d'élèves étaient encore hospitalisés vendredi en fin de matinée, mais "d'après les familles et l'hôpital leur état de santé ne présente a priori rien de grave. Ils ont notamment des problèmes de déshydratation”. Cette MFR forme notamment des élèves de 3e, 4e et CAP aux filières agricoles en alternance et aux métiers de la sécurité.  

Jeudi soir, "une partie des jeunes est allée à la patinoire de Besançon et l'autre est restée dans l'établissement. Les élèves malades n'ont donc pas forcément tous mangé la même chose", a noté M. Galmiche."Les contrôles faits ce (vendredi) matin ont été très satisfaisants et pour l'instant on ne nous interdit pas de produire en cuisine", a précisé le directeur, ajoutant que l'activité de l'établissement reprendrait donc normalement lundi matin.

Gastro-entérite virale ou Toxi infection ? 

Une vingtaine d'autres élèves présentant des symptômes similaires ont été examinés dans l'établissement et se sont simplement vus délivrer un certificat médical. Par précaution, l'ensemble des 95 jeunes présents dans cette maison familiale a été examiné. Le sous-préfet de Pontarlier Bruno Charlot s'est rendu à la maison familiale.

"L'Agence régionale de santé (ARS) est sur place et cherche à identifier l'origine de ces vomissements. On ne sait pas s'il s'agit d’une gastro-entérite virale, causée par l'épidémie qu'il y a en ce moment, ou d’une toxi-infection", a indiqué Mme Epaillard-Partiat. Les parents ont été prévenus et devaient récupérer les enfants dans la journée, a-t-elle ajouté.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La « prime Covid » de 1.500 euros versée en Bourgogne Franche-Comté mais soumise à un quota dans certains hôpitaux

Versés sans distinction dans 40 départements, dont ceux de Bourgogne-Franche-Comté, les 1.500 euros de la "prime Covid" maximale ne pourront être attribués qu'à 40% des effectifs dans 79 autres hôpitaux en "première ligne" durant l'épidémie de coronavirus, selon un projet d'instruction ministérielle.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.24
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
3.36 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
95 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune