Gastro géante ou intoxication à Vercel : une dizaine d’adolescents toujours hospitalisés en fin de matinée

Publié le 07/02/2014 - 14:23
Mis à jour le 07/02/2014 - 14:23

Vingt adolescents âgés de 15 à 20 ans ont été pris de vomissements et de diarrhées dans la nuit de jeudi à vendredi dans une maison familiale rurale (MFR) de  Vercel-Villedieu-Le-Camp (Doubs) et ont été hospitalisés à Besançon. “Aucun des jeunes pris en charge n'a présenté de symptôme inquiétant” a indiqué Isabelle Epaillard-Partiat, directrice de cabinet du préfet du Doubs. Sur place, à Vercel, les investigations se poursuivent... 

self_mfr_vercel.jpg
©

Les vingt élèves, âgés de 15 à 20 ans, ans ont été transportés dans la nuit de jeudi à vendredi par le SAMU au centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon.

Selon le directeur de la maison familiale rurale de Vercel-Villedieu-Le-Camp (Doubs), Hervé Galmiche, une dizaine d'élèves étaient encore hospitalisés vendredi en fin de matinée, mais "d'après les familles et l'hôpital leur état de santé ne présente a priori rien de grave. Ils ont notamment des problèmes de déshydratation”. Cette MFR forme notamment des élèves de 3e, 4e et CAP aux filières agricoles en alternance et aux métiers de la sécurité.  

Jeudi soir, "une partie des jeunes est allée à la patinoire de Besançon et l'autre est restée dans l'établissement. Les élèves malades n'ont donc pas forcément tous mangé la même chose", a noté M. Galmiche."Les contrôles faits ce (vendredi) matin ont été très satisfaisants et pour l'instant on ne nous interdit pas de produire en cuisine", a précisé le directeur, ajoutant que l'activité de l'établissement reprendrait donc normalement lundi matin.

Gastro-entérite virale ou Toxi infection ? 

Une vingtaine d'autres élèves présentant des symptômes similaires ont été examinés dans l'établissement et se sont simplement vus délivrer un certificat médical. Par précaution, l'ensemble des 95 jeunes présents dans cette maison familiale a été examiné. Le sous-préfet de Pontarlier Bruno Charlot s'est rendu à la maison familiale.

"L'Agence régionale de santé (ARS) est sur place et cherche à identifier l'origine de ces vomissements. On ne sait pas s'il s'agit d’une gastro-entérite virale, causée par l'épidémie qu'il y a en ce moment, ou d’une toxi-infection", a indiqué Mme Epaillard-Partiat. Les parents ont été prévenus et devaient récupérer les enfants dans la journée, a-t-elle ajouté.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : une lente décrue en Bourgogne Franche-Comté

2e vague • Le pic de la seconde vague a été plus élevé cet automne par rapport au printemps 2020 en Bourgogne Franche-Comté avec 1.899 personnes hospitalisées le 23 novembre pour des formes graves du Coronavirus contre 1.380 le 17 avril 2020. Dimanche, on dénombrait toujours plus de 1.700 patients hospitalisés dans la région qui reste dans une situation sanitaire "fragile" selon l'agence régionale de Santé.

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.83
couvert
le 02/12 à 3h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage