General Electric : 3.000 postes détruits en cinq ans en France (syndicat)

Publié le 21/11/2020 - 09:50
Mis à jour le 21/11/2020 - 09:50

Le groupe General Electric a supprimé 3.000 emplois en France depuis le rachat de la branche énergie d’Alstom en 2015, rachat qui devait s’accompagner de la création de 1.000 postes sur trois ans, a dénoncé jeudi 19 novembre 2020 le syndicat CFE-CGC.

 

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
  • Ce chiffre ne tient pas compte des centaines de poste menacés par des plans sociaux en cours, a précisé la CFE-CGC, au lendemain de la réunion du comité de groupe France de General Electric (GE), qui s'est tenu les 18 et 19 novembre.

Selon les calculs du syndicat, General Electric faisait travailler 11.000 personnes en 2014 en France, et Alstom Energie 9.000. Après le rachat de ce dernier, GE employait donc 20.000 personnes. Ce total a ensuite rapidement été ramené à 16.000, après des cessions d'actifs.

Selon les éléments avancés par la CFE-CGC au sortir du comité de groupe, le nombre d'emplois a ensuite été réduit à 13.000 par les différents plans sociaux qu'a connus le groupe en France ces dernières années, dans différentes filières, hydroélectricité, gaz et Steam (à destination des centrales nucléaires).

"Sur ces 13.000 emplois, 800 sont inactifs", a précisé Philippe Petitcolin, délégué CFE-CGC et secrétaire-adjoint du comité groupe France de GE. À cette donnée, il a ajouté les plans en cours : dans la filiale Grid, spécialisé dans les réseaux d'énergie, "580 postes sont délocalisés en Chine, Inde, Turquie, Allemagne, Royaume-Uni et Italie".

Dans la branche Hydro, spécialisée dans l'équipement des barrages, "135 postes sont délocalisés en Inde, Chine et Turquie et on ferme le site de Belfort", a-t-il déploré. Il a également évoqué une centaine de postes bientôt supprimés dans trois autres entités.

"Bientôt, on sera aussi nombreux à General Electric qu'avant la fusion avec Alstom", a-t-il analysé. "Contrairement à ses promesses, GE a détruit des milliers d'emplois en France".

Sollicitée, la direction de General Electric n'a pas donné suite. Une source proche de la direction confirme l'ordre de grandeur de 13.000 collaborateurs en France en 2020.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.74
couvert
le 26/05 à 9h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
74 %