General Electric Belfort : la direction prête à réduire le plan social d'environ 300 postes

Publié le 17/10/2019 - 21:22
Mis à jour le 17/10/2019 - 21:22

Un accord informel élaboré par l'intersyndicale et la direction de General Electric (GE) prévoit de "sauver" environ 300 postes, sur un total de 792 suppressions initialement proposées par le plan social à Belfort, a-t-on appris jeudi 17 octobre 2019 de source syndicale.

General Electric
©Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
PUBLICITÉ

Cet accord informel a été présenté jeudi aux salariés de GE Belfort. Il sera soumis à leur approbation lundi afin de permettre ou non à l'intersyndicale d'entrer dans un processus formel de négociations avec la direction, qui se poursuivrait alors jusqu'au 29 novembre, a indiqué à l'AFP le délégué CFE-CGC Philippe Petitcolin.

Le compromis discuté entre les parties prévoit notamment "de sauver environ 300 postes", portant ainsi à environ 500 le nombre de postes supprimés sur le site belfortain, a-t-il précisé. "Une première vague de suppressions de plus de 300 postes est prévue au premier trimestre 2020 et une deuxième de 125 postes est prévue au quatrième trimestre 2020", a détaillé le porte-parole de l'intersyndicale. Elle devra "accepter en contrepartie un plan d'économie 12 millions d'euros".

Le groupe américain, qui emploie quelque 4.300 salariés à Belfort, dont 1.800 dans l'unité de fabrication des turbines à gaz, avait initialement annoncé en mai un plan de restructuration prévoyant la suppression de près de 1.050 postes en France, dont 792 dans le site belfortain.

L'intersyndicale a par ailleurs obtenu que le site de Belfort "redevienne le centre d'excellence des turbines à gaz 50 Hz" et "le maintien de la ligne de production de +stator-combustion+ (éléments de la turbine à gaz 50 Hz) pendant 12 mois, jusqu'à l'affectation du personnel à d'autres activités sur le site de Bourogne (Territoire-de-Belfort)".

"200 emplois d'ici 2023 dans l'aéronautique"

D'après M. Petitcolin, la direction s'est également "engagée à créer 200 emplois d'ici 2023 dans l'aéronautique". "Les discussions entre la direction et les représentants du personnel se poursuivent dans un esprit d'ouverture et de dialogue", a estimé la direction de GE .

"Notre priorité est de trouver les solutions qui permettront de pérenniser l'activité turbines à gaz à Belfort, tout en lui permettant de retrouver un niveau de compétitivité acceptable", a-t-elle ajouté. L'usine de turbines à gaz est bloquée depuis dix jours et une manifestation de soutien aux salariés de GE est prévue samedi à Belfort.

 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’hiver approche, c’est le moment idéal pour acheter son vélo chez Proxy-Cycle !

PUBLI-INFO • Eh oui, la période idéale pour acheter un vélo et faire des économies, ce n'est pas au printemps, mais en hiver et particulièrement en fin d'année. Le fabricant et vendeur de vélos électriques bisontin Proxy-Cycle propose d'ailleurs des promotions ainsi que des nouveautés toujours plus pratiques et tendance dès maintenant ! Rendez-vous dans les magasins Proxy Cycle en Franche-Comté…

Étude sur l'état de la pauvreté : qui sont les plus impactés en Franche-Comté ?

Depuis 20 ans, le Secours catholique mène une étude statistique annuelle sur l'état de la pauvreté en France. Ce 7 novembre 2019, l'organisation met en lumière la situation de précarité des migrants, des femmes seules et des enfants… Nous avons rencontré Antoine Aumonier, délégué de Franche-Comté au secours catholique.

Le Comté bientôt protégé en Chine

Alors que la rivalité commerciale entre Pékin et Washington se durcit, Emmanuel Macron appelle les Européens à parler et agir ensemble pour mieux peser face aux Chinois sur les dossiers économiques. Le président a conclu un accord sur la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP) dont fait partie notre bon fromage, le Comté. Cet accord doit entrer en vigueur avant la fin 2020.

Besançon, ville la plus attractive : « un marché sain et équilibré » selon la FPI de Franche-Comté

La 3e édition du baromètre de l'attractivité des grandes villes françaises (meilleurtaux.com et Jobijoba) place Besançon en pôle position. Avec un nombre d'offres d'emploi élevé, un taux de CDI important et un prix d'immobilier raisonnable, la cité comtoise souligne l'importance de conserver cet équilibre.

Le Mont d’Or va peut-être changer son cahier des charges…

Le cahier des charges du Mont d'Or et particulièrement la délimitation géographique est très précise, comme tous les fromages AOC. Lors de l'assemblée générale de la filière Mont d'Or qui s'est déroulée à Pontarlier mardi 5 novembre 2019, le projet d'étendre cette délimitation a été voté mais les étapes seront longues pour qu'il aboutisse…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.35
peu nuageux
le 12/11 à 9h00
Vent
4.12 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %

Sondage