General Electric: des salariés élaborent un "plan de reprise" de l'activité Hydro à Belfort

Publié le 25/11/2020 - 16:45
Mis à jour le 25/11/2020 - 16:46

Des salariés représentant la « majorité des employés » de la filière « Hydro » de General Electric (GE) à Belfort ont annoncé mercredi 25 novembre 2020 leur intention de proposer un plan de « reprise de l’activité », en réponse au plan social présenté par le groupe américain.

 © GE Capture
© GE Capture

Le projet de reprise sera déposé « d’ici au 14 décembre » auprès de la direction du groupe. La restructuration de la branche Hydro présentée par GE prévoit également 36 suppressions de postes sur les 43 que compte le site de Boulogne-Billancourt. Le siège de cette activité serait transféré à Grenoble, où sont réunis 516 postes.

Au cours d'une conférence de presse, six salariés, tous délégués syndicaux ou membres du Comité social et économique (CSE) de la filiale dédiée aux centrales hydroélectriques ont présenté leur projet de "reprise de l'activité en dehors de General Electric, dans le cadre de la loi Florange".

Cette loi, promulguée en mars 2014, impose à toute entreprise d'au moins 1.000 salariés qui souhaite fermer un site industriel de chercher un repreneur et de donner accès aux candidats à toutes les informations nécessaires pour élaborer un projet de reprise.

En septembre, GE avait annoncé un large plan de restructuration qui pourrait engendrer la suppression de 83 postes sur les 89 que compte la filière Hydro à Belfort, selon une source syndicale.

Ce projet de reprise "s'articulerait autour de 50 personnes. Ce chiffre évoluera en fonction des options retenues sur l'activité" que proposera la future entité, a déclaré à la presse Julien Fontanive, délégué CFDT.

"On a toutes les fonctions présentes à Belfort pour mener à bien un projet, que ce soit la réponse aux appels d'offre, l'ingénierie, les achats et jusqu'à la mise en service. On s'arrange pour garder des personnes de chaque département pour que cette (future) organisation puisse fonctionner de manière autonome"

Ce groupe de travail se positionne dans un premier temps sur le marché "de la rénovation" des centrales hydroélectriques en Europe et en Afrique.

"L'entité de Belfort a conçu 80% des alternateurs des barrages français. La moyenne d'âge des barrages est proche de 55 ans, ils vont devoir être revus dans les prochaines années. On sait que le marché existe", a souligné M. Fontanive, indiquant que "des contacts" avaient été pris avec des clients potentiels afin "d'affiner un business plan".

Le groupe de travail a dit avoir reçu le soutien du préfet du Doubs et de la présidente du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay. Il a également précisé être "en discussion" avec le ministère de l'Économie.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Offre d’emploi : Responsable de salle de sport

OFFRE D'EMPLOI • Nous recherchons un responsable de salle de sport pour accompagner la mise en place d’un tout nouvel espace à Besançon dont l’ouverture est prévue pour le début de l’année 2025 !
Sportif passionné, vous avez le goût du challenge et du développement ? Rejoignez-nous !

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.3
nuageux
le 28/05 à 18h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %