Alerte Témoin

General Electric : pour Bruno Le Maire, les plans sociaux d'aubaine ne sont "pas acceptables"

Publié le 10/09/2020 - 15:07
Mis à jour le 10/09/2020 - 15:20

Citant l’exemple de l’Américain General Electric qui prévoit de restructurer certaines activités en Europe, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a dénoncé, ce jeudi 10 septembre 2020, les plans sociaux "d’aubaine" annoncés ou envisagés par certaines entreprises.

Bruno-Le-Maire
Bruno Le Maire (2017) © Aron Urb CC3

"Il y a des difficultés et ça peut amener certaines décisions, mais certainement pas des décisions d’aubaine. Et il faut que les choses soient claires [entre General Electric et le gouvernement français]", a affirmé Bruno Le Maire lors d’une audition devant la commission des Finances du Sénat.

Des plans sociaux "pas indispensables"

"Il y a des plans sociaux qui sont nécessaires parce qu’ils vont permettre à une entreprise de rebondir, a-t-il jugé. [Mais] les plans sociaux d’aubaine ne sont pas acceptables et nous ne les laisserons pas passer", a-t-il prévenu, ajoutant que le ministère de l’Economie emploiera "tous les moyens" à sa disposition "pour [les] refuser".

"La crise économique doit amener chacun à faire preuve du sens des responsabilités et à ne pas profiter de la situation pour engager des plans sociaux qui ne seraient pas indispensables pour que l’entreprise puisse rebondir", a encore insisté Bruno Le Maire.

Plus de 750 suppressions d’emplois chez GE

Il a ainsi cité le projet de restructuration annoncé mercredi par General Electric, qui vise ses activités d’énergies renouvelables et de réseaux électriques en Europe, et notamment en France. Si le groupe n’a pas encore détaillé l’impact sur l’emploi de sa décision, elle pourrait se solder par la suppression de plus de 750 emplois selon des sources syndicales. Le maire de Belfort, où General Electric est très présent, a aussi évoqué la suppression de 89 emplois dans sa ville.

"Je vois se profiler par exemple, à Belfort, chez General Electric un certain nombre de propositions qui ne me paraissent pas toutes correspondre aux engagements qui ont été pris par GE", en 2014, au moment du rachat d’Alstom Energie par le groupe américain, et 2019 dans le cadre d’un plan social, a ainsi estimé Bruno Le Maire. "Nous veillerons à ce que GE respecte ses engagements", a-t-il assuré, indiquant qu’il parlerait prochainement au PDG du groupe américain, Larry Culp.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.43
    légère pluie
    le 23/09 à 21h00
    Vent
    2.11 m/s
    Pression
    1007 hPa
    Humidité
    94 %

    Sondage