Alerte Témoin

General Electric prévoit de supprimer 69 postes à Belfort

Publié le 02/04/2014 - 16:26
Mis à jour le 02/04/2014 - 16:27

Selon une source syndicale, le groupe américain General Electric prévoit de supprimer 69 postes d'ici au mois de juin dans son usine de turbines à gaz de Belfort. 

La direction du site GE Energy de Belfort a remis lundi 31 mars en comité d'entreprise (CE) extraordinaire les documents d'un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) portant sur 69 suppressions de poste, qui sera débattu à partir de la semaine prochaine pour une mise en oeuvre prévue d'ici à juin, a indiqué Karine François, représentant l'intersyndicale SUD-CGT-CFTC-CFE CGC. Le projet comprend aussi la mise en vente du site de 30 salariés de Chonas L'Amballan (Isère), qui usine des pièces de turbine pour Belfort, a-t-elle précisé. GE Energy emploie 1.774 salariés à Belfort.

Contactée, la direction du site a confirmé la présentation du projet de PSE et sa volonté d'aboutir à des départs volontaires, sans souhaiter s'exprimer davantage avant la fin des négociations. Les suppressions de poste se concentreraient sur les ingénieurs et les techniciens-agents de maîtrise, selon les syndicats.

Dans un communiqué, l'intersyndicale a dénoncé un "nouveau coup porté à l'entreprise", un an après un premier plan de suppression d'emplois. Celui-ci a débouché sur 139 départs, tous volontaires, soit plus que l'objectif initial de 115. Dans sa déclaration au CE, l'intersyndicale a analysé le nouveau "plan de licenciement collectif" comme la conséquence d'une "vision court-termiste" guidée par des motifs de réorganisation mais sans réelle justification économique. Selon elle, le site de Belfort a dégagé des bénéfices en 2013 et il en prévoit "encore plus" en 2014, tandis que son plan de charge 2014 – encore provisoire - de 40 turbines dépasse déjà d'une unité le "point d'équilibre". Les syndicats ont également critiqué l'absence d'embauches pour compenser les 24 départs de plus par rapport aux prévisions de l'an dernier.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Entreprises et Covid-19 : de nouvelles mesures mises en place par l’Urssaf Franche-Comté

L’Urssaf accompagne les entreprises depuis le début de la crise sanitaire en leur permettant de reporter le paiement de leurs cotisations, de façon simple et sans aucune pénalité. Cet accompagnement continue et évolue avec la mise en place de nouvelles mesures d’accompagnement adaptées, est-il précisé ce mois d'août 2020.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.77
    couvert
    le 13/08 à 9h00
    Vent
    1.15 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    55 %

    Sondage