Alerte Témoin

Grand Débat national : trois dates et quatre thèmes de discussion prévus dans le Doubs

Publié le 09/01/2019 - 15:28
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:33

Trois réunions ont été fixées par la République En Marche du Doubs (LREM Doubs) pour le mois de janvier et février 2019. La présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), Chantal Jouanno, qui s'est retirée mardi du "grand débat national" qu'elle devait piloter après la polémique suscitée par son salaire a assuré mercredi qu'il serait, comme prévu, "opérationnel au 15 janvier".

macron_micronora_besancon-124.jpg
macron_micronora_besancon-124.jpg

Le Grand débat proposé par le Président de la République est un débat institutionnel dont "la neutralité est garantie par la Commission nationale du Débat Public (CNDP)", précise LREM Doubs. "On met en place toute l'organisation, on a mis en place toute la méthode, et il sera opérationnel au 15 janvier, ça c'est prêt", a déclaré sur France Inter l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, en précisant qu'il "appartient au gouvernement de trouver maintenant les bons pilotes de ce débat national".

Le Grand débat débutera le 15 janvier. Les quatre thèmes de discussions fixés par le gouvernement sont les suivants :

  • Transition écologique : comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se déplacer, se chauffer, isoler leur logement.
  • Fiscalité : comment faire évoluer le lien entre impôts, dépenses et services publics pour mieux répondre aux besoins des Français.
  • Démocratie et citoyenneté : comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté
  • Réforme de l’état : comment faire évoluer l’organisation de l’Etat et des autres collectivités publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces.

Voici les trois dates fixées pour le débat :

  • Vendredi 18 janvier à 19h à Besançon, Salle Proudhon
  • Vendredi 25 janvier à 19h à Pontarlier, Salle 3 théâtre de Bernard Blier
  • Vendredi 8 février à 19h à Montbéliard, Salle à confirmer (remplace la réunion initialement prévue le 24 janvier)

"D’autres thèmes pourraient émerger lors de ces débats ouverts à toutes les expressions. Les associations, les syndicats, les élus ou encore les comités de quartier pourront prendre l’initiative de l’organisation de ces débats", souligne LREM Doubs.

"Ce débat porte quand même fondamentalement sur la question du pouvoir d'achat et de la justice sociale et l'ensemble de ces rémunérations (des présidents d'autorités indépendantes) sont considérées par nombre de personnes qui se sont exprimées comme injustes, donc comment voulez-vous piloter un débat et en même temps incarner ou porter ce sentiment d'injustice", a expliqué Mme Jouanno pour justifier son retrait après la polémique sur son salaire (14.666 euros bruts mensuels).

Info +

  • Les contributions locales issues des débats organisés par LREM seront transmises à Stanislas Guerini, Délégué général de LREM, qui remettra un rapport au Premier Ministre au mois de mars prochain.
  • "L’occasion est donnée à chaque citoyen de s’exprimer dans le cadre de cette démarche inédite. Nous invitons l’ensemble des personnes du département à prendre part au débat", est-il indiqué.
  • Les contributions peuvent être aussi envoyées à enmarche25@gmail.com"
  • Les élus de l'intergroupe et de la ville et de l'agglomération de Besançon ont souhaité réagir dans un communiqué en s'interrogeant sur ce grand débat et du cahier de doléances.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Le Grand Débat 2019

Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce mardi soir à 20h00

Emmanuel Macron souhaiterait des référendums d’initiative citoyenne (RIC), réclamés par les "gilets jaunes" mais limités à des sujets locaux, un référendum d'initiative partagée simplifié et une convention citoyenne tirée au sort, selon le projet d'allocution qu'il devait prononcer ce lundi 15 avril 2019. Il s'adressera à la Nation ce mardi soir à 20h00.

Grand débat national : quel bilan pour le Doubs ?

Lancé par le gouvernement depuis le 15 janvier 2019, le Grand débat national a été mené sous plusieurs formes (cahiers de doléances, débats publics ou encore stands mobiles dans les postes et les gares). Il se terminera le 15 mars prochain.  Que peut-on en tirer ? Y a-t-il eu beaucoup de participations dans le Doubs ? Jean-Philippe Setbon, sous-préfet de l’arrondissement de Besançon, secrétaire général de la préfecture du Doubs, nous répond.

Grand Débat national : des stands mobiles installés pendant deux jours à la gare de Besançon

Après les cahiers de doléances installés dans les mairies en France dans le cadre du Grand Débat National (du 15 janvier au 15 mars 2019), c'est au tour de stands mobiles d'être mis en place. Ils sont installés ces 4 et 5 mars 2019 en gare Besançon Viotte. Lieu de passage important à Besançon, la gare compte 7500 clients par jour.

L’Adapei du Doubs s’invite dans le Grand débat national…

À l'occasion du Grand Débat national mené depuis le 15 janvier 2019 dans toutes les communes de France, l'Adapei du Doubs souhaite faire partie du paysage politique et invite au débat sur des questions de citoyenneté et plus précisément sur la place accordée aux personnes en situation de handicap. Plusieurs dates sont prévues dans le département.

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.33
    ciel dégagé
    le 07/08 à 6h00
    Vent
    0.5 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage