Grand Débat national : trois dates et quatre thèmes de discussion prévus dans le Doubs

Publié le 09/01/2019 - 15:28
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:33

Trois réunions ont été fixées par la République En Marche du Doubs (LREM Doubs) pour le mois de janvier et février 2019. La présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), Chantal Jouanno, qui s'est retirée mardi du "grand débat national" qu'elle devait piloter après la polémique suscitée par son salaire a assuré mercredi qu'il serait, comme prévu, "opérationnel au 15 janvier".

macron_micronora_besancon-124.jpg
macron_micronora_besancon-124.jpg
PUBLICITÉ

Le Grand débat proposé par le Président de la République est un débat institutionnel dont « la neutralité est garantie par la Commission nationale du Débat Public (CNDP) », précise LREM Doubs. « On met en place toute l’organisation, on a mis en place toute la méthode, et il sera opérationnel au 15 janvier, ça c’est prêt », a déclaré sur France Inter l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, en précisant qu’il « appartient au gouvernement de trouver maintenant les bons pilotes de ce débat national ».

Le Grand débat débutera le 15 janvier. Les quatre thèmes de discussions fixés par le gouvernement sont les suivants :

  • Transition écologique : comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se déplacer, se chauffer, isoler leur logement.
  • Fiscalité : comment faire évoluer le lien entre impôts, dépenses et services publics pour mieux répondre aux besoins des Français.
  • Démocratie et citoyenneté : comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté
  • Réforme de l’état : comment faire évoluer l’organisation de l’Etat et des autres collectivités publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces.

Voici les trois dates fixées pour le débat :

  • Vendredi 18 janvier à 19h à Besançon, Salle Proudhon
  • Vendredi 25 janvier à 19h à Pontarlier, Salle 3 théâtre de Bernard Blier
  • Vendredi 8 février à 19h à Montbéliard, Salle à confirmer (remplace la réunion initialement prévue le 24 janvier)

« D’autres thèmes pourraient émerger lors de ces débats ouverts à toutes les expressions. Les associations, les syndicats, les élus ou encore les comités de quartier pourront prendre l’initiative de l’organisation de ces débats », souligne LREM Doubs.

« Ce débat porte quand même fondamentalement sur la question du pouvoir d’achat et de la justice sociale et l’ensemble de ces rémunérations (des présidents d’autorités indépendantes) sont considérées par nombre de personnes qui se sont exprimées comme injustes, donc comment voulez-vous piloter un débat et en même temps incarner ou porter ce sentiment d’injustice », a expliqué Mme Jouanno pour justifier son retrait après la polémique sur son salaire (14.666 euros bruts mensuels).

Info +

  • Les contributions locales issues des débats organisés par LREM seront transmises à Stanislas Guerini, Délégué général de LREM, qui remettra un rapport au Premier Ministre au mois de mars prochain.
  • « L’occasion est donnée à chaque citoyen de s’exprimer dans le cadre de cette démarche inédite. Nous invitons l’ensemble des personnes du département à prendre part au débat », est-il indiqué.
  • Les contributions peuvent être aussi envoyées à enmarche25@gmail.com« 
  • Les élus de l’intergroupe et de la ville et de l’agglomération de Besançon ont souhaité réagir dans un communiqué en s’interrogeant sur ce grand débat et du cahier de doléances.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Le Grand Débat 2019

Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce mardi soir à 20h00

Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce mardi soir à 20h00

Emmanuel Macron souhaiterait des référendums d’initiative citoyenne (RIC), réclamés par les "gilets jaunes" mais limités à des sujets locaux, un référendum d'initiative partagée simplifié et une convention citoyenne tirée au sort, selon le projet d'allocution qu'il devait prononcer ce lundi 15 avril 2019. Il s'adressera à la Nation ce mardi soir à 20h00.

Grand débat national : quel bilan pour le Doubs ?

Grand débat national : quel bilan pour le Doubs ?

Lancé par le gouvernement depuis le 15 janvier 2019, le Grand débat national a été mené sous plusieurs formes (cahiers de doléances, débats publics ou encore stands mobiles dans les postes et les gares). Il se terminera le 15 mars prochain.  Que peut-on en tirer ? Y a-t-il eu beaucoup de participations dans le Doubs ? Jean-Philippe Setbon, sous-préfet de l’arrondissement de Besançon, secrétaire général de la préfecture du Doubs, nous répond.

Grand Débat national : des stands mobiles installés pendant deux jours à la gare de Besançon

Grand Débat national : des stands mobiles installés pendant deux jours à la gare de Besançon

Après les cahiers de doléances installés dans les mairies en France dans le cadre du Grand Débat National (du 15 janvier au 15 mars 2019), c'est au tour de stands mobiles d'être mis en place. Ils sont installés ces 4 et 5 mars 2019 en gare Besançon Viotte. Lieu de passage important à Besançon, la gare compte 7500 clients par jour.

L’Adapei du Doubs s’invite dans le Grand débat national…

L’Adapei du Doubs s’invite dans le Grand débat national…

À l'occasion du Grand Débat national mené depuis le 15 janvier 2019 dans toutes les communes de France, l'Adapei du Doubs souhaite faire partie du paysage politique et invite au débat sur des questions de citoyenneté et plus précisément sur la place accordée aux personnes en situation de handicap. Plusieurs dates sont prévues dans le département.

Dans la catégorie

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.71
ciel dégagé
le 15/09 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1022.35 hPa
Humidité
80 %

Sondage