Alerte Témoin

Grand emprunt: 18 millions supplémentaires pour la Bourgogne et la Franche-Comté

Publié le 20/02/2012 - 16:57
Mis à jour le 21/02/2012 - 08:35

La dernière vague d’attribution de financements dans le cadre des « Investissements d’avenir » a été profitable pour les deux régions qui ont labellisé deux laboratoires et un équipement. 

dsc_3836.jpg
Claude Condé (centre) aux côtés de Sophie Bejean avec les porteurs des projets labellisés @carvy

« Un jour agréable » pour Claude Condé, président de l’Université de Franche-Comté, « un jour important » pour Sophie Bejean, présidente de l’Université de Bourgogne.  En tout cas, les deux étaient très heureux d’annoncer ce matin à Besançon, même si l’information était déjà tombée il y a une semaine, la validation au profit du PRES Bourgogne-Franche-Comté  (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur) de trois nouveaux dossiers dans la cadre des « Investissements d’avenir » issus du grand emprunt de 35 milliards d’euros.

Dans la dernière vague d’attribution, Bourgogne et Franche-Comté ont décroché deux des six projets Labex (laboratoires d’excellence) déposés par le PRES. Sur 71 projets retenus au niveau national, figurent Action et Lipstic qui vont bénéficier de 14 millions d’euros de financement. Le premier est porté par le laboratoire bisontin Femto-ST dans le domaine des micro et nanotechnologies à hauteur de 8 millions d’euros et le second concerne la recherche de traitements plus efficaces et mieux tolérés contre le cancer porté par le centre de recherche Inserm de Dijon avec un apport de 6 millions d’euros.

S’ajoute aux deux nouveaux Labex, la validation d’un Equipex attribué au projet « Oscillator-IMP » équipement d’excellence pour le temps-fréquence également porté par Femto-ST et qui mobilisera 4 millions d’euros.

« C’est un bilan extrêmement intéressant qui valide l’ensemble de la démarche du PRES. L’association entre les universités de Bourgogne et de Franche-Comté a porté ses fruits, la mutualisation des efforts est payante », a souligné Claude Condé. « On s’est appuyé sur nos meilleurs équipes avec une stratégie scientifique et d’appui à l’innovation. Il y aura des retombées importantes pour la société et l’économie », a complété Sophie Bejean.

Les deux présidents d’Université ont la conviction que le fait d’avoir travaillé ensemble permet aux deux régions d’être plus visibles dans le paysage national. Au total, les projets directement portés par le PRES Bourgogne Franche-Comté bénéficient d’une manne financière de 26,1 millions d’euros. Les premiers versements pour la seconde vague interviendront au mois d’août. Des équipes de chercheurs de Besançon sont également très impliquées dans trois autres projets (Refimeve, First et Critex) liés au temps-fréquence, mais qui ne sont pas portés par le PRES

Alors que l’ensemble de la démarche des « Investissements d’avenir » touchent pratiquement à sa fin, on peut se poser la question de savoir si  la Bourgogne et la Franche-Comté s’en tirent bien. « Nous n’avons pas le même potentiel que Lyon ou Paris. On n’est pas dans les mêmes ordres de grandeurs. Nous avons été retenus grâce à nos positionnements pointus qui n’existent pas ailleurs », a conclu Sophie Bejean.

Marie-Guite Dufay : « La reconnaissance des efforts du PRES »

Le président Claude Condé a souligné l’implication des Régions dans l’accompagnement des projets. D’ailleurs Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Franche-Comté, a souligné dans un communiqué que ces nouvelles labellisations des projets Action et LipStic au titre des laboratoires d’excellence et du projet Oscillator Imp au titre des équipements d’excellence est en effet une bonne nouvelle pour la Franche-Comté.

 « C’est la reconnaissance de l’effort important mené au sein du PRES Bourgogne Franche-Comté au cours des derniers mois, mais également du travail en commun mené par l’Université de Franche-Comté, l’UTBM et l’ENSMM ».

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Quelles sont les mesures à respecter dans les cafés et les restaurants ?

Les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté ont rouvert au public ce mardi 2 juin. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...

DS Automobiles lance une nouvelle gamme de véhicules électriques !

PUBLI-INFO • En réponse aux nouvelles exigences environnementales et en lien avec la volonté de la clientèle à vouloir rouler plus propre, DS Automobiles lance sa ligne E-Tense avec le DS 3 Crossback 100% électrique et le DS 7 Crossback 4x4 hybride rechargeable. Rendez-vous dans le store DS au 228 rue de Dole à Besançon pour découvrir ces nouveaux véhicules résolument dans l’air du temps !

Besançon : quels restaurants et magasins alimentaires continuent la vente à emporter et en livraison ?

MISE A JOUR LE 30 MAI • Plus que quelques jours en attendant la réouverture les cafés et des restaurants prévue le 2 juin 2020 ! En attendant, voici les restaurants et autres camions-pizza proposant la vente à emporter et en livraison. Voici notre liste mise à jour régulièrement...

La Bourgogne-Franche-Comté a voté un plan de relance pour le secteur du tourisme

La Région Bourgogne-Franche-Comté poursuit ses mesures dans le cadre de la crise économique provoquée par l’épidémie de Covid-19. Alors que le pays est entré dans une phase de déconfinement progressif, le Conseil régional se dit pleinement mobilisé pour initier et amplifier les dispositifs destinés à soutenir tous les secteurs de l’économie. Vendredi 29 mai, réunis en commission permanente, les élus régionaux ont voté un vaste plan de relance en faveur du tourisme.

Besançon : la Grande braderie d’été est annulée

Après avoir un temps étudié le report de la braderie d’été du 3 et 4 juillet au dernier weekend d’août, le discours du Premier ministre du 28 mai interdisant tous les rassemblements de plus de 5000 personnes jusqu’en septembre, oblige l'Union des commerçants de Besançon à annuler son évènement, apprend-on dans un communiqué de ce vendredi 29 mai 2020.

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Bourgogne : La Compagnie des Ateliers Peyrache, candidat à la reprise de l’entreprise Gerbe

La Compagnie des Ateliers Peyrache (LCAP), groupe textile français dirigé par Ludovic et Corinne Gaudic, est candidat à la reprise de Gerbe, selon un communiqué du 28 mai 2020. L’entreprise bourguignonne de confection de collants et bas pour femmes hauts-de-gamme avait été reprise par un groupe chinois en 2015. Au début de la crise du coronavirus, ce récent propriétaire a abandonné l'entreprise qui est en redressement judiciaire depuis le 14 avril.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.99
partiellement nuageux
le 03/06 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune