Alerte Témoin

Jacques Grosperrin souhaite présider le Grand Besançon

Publié le 02/04/2014 - 16:53
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:23

Après la victoire de Jean-Louis Fousseret (47,39%) pour exercer un troisième mandat à la mairie de Besançon ce dimanche 30 mars, Jacques Grosperrin (44,41%) se dit pre?t a? œuvrer pour le de?veloppement de Besanc?on et de son agglome?ration. Il souhaite également présider l'agglomération "pour que le pouvoir soit partagé (...) puisque le Maire dit qu'il veut travailler avec tout le monde" indique Ludovic Fagaut, porte-parole de Jacques Grosperrin.

grosperrin_sourit.jpg
Jacques Grosperrin ©Alexane Alfaro

Dans un communiqué du 31 mars, Jacques Grosperrin indique que "j'aimerais que l’on ait une certaine logique en termes de compe?tences et une vision intelligente de l’avenir. Les compe?tences permettant a? notre territoire de changer de mode?le de de?veloppement ne se trouvent pas a? la ville, mais au Grand Besanc?on : de?veloppement e?conomique, commercial et touristique, e?quipements culturel et sportif, voiries et transports, ame?nagement territorial. Or de?s 2017, le cumul des mandats ne sera plus possible et l’Agglome?ration ne pourra plus e?tre tenue par le maire de Besanc?on." 

Il ajoute que "Pour que la gouvernance commune qu’il propose soit e?tablie sur un contrat de transparence et de confiance, pour que l’efficacite? prime en me permettant d’initier et de suivre mes actions, il doit me donner la compe?tence ade?quate. La solution est donc assez simple, mais elle lui appartient entie?rement. Elle passe force?ment par l’agglome?ration ou?, qui plus est, le caracte?re apolitique des actions s’est toujours re?ve?le? essentiel."

Ce mercredi 2 avril, Jacques Grosperrin et Jean-Louis Fousseret n'ont pas encore pris contact pour aborder le sujet de la présidence du Grand Besançon.

Integralité du communiqué :

"Jacques Grosperrin re?pond favorablement a? la proposition du Maire de Besanc?on.

Suite a? la proposition de M. le Maire de Besanc?on, Jacques Grosperrin se dit pre?t a? œuvrer pour le de?veloppement de Besanc?on et de son Agglome?ration : « Il est temps d’agir pour l’emploi local en changeant de mode?le de de?veloppement. Je suis heureux que M. le Maire de Besanc?on l’ait compris. »

Les premie?res de?clarations de M. le Maire de Besanc?on ont e?te? pour Jacques Grosperrin, candidat de l’Union de la Droite et des Centres (MoDem – UMP – UDI). Dans la presse quotidienne re?gionale de ce jour, M. le Maire a de?clare? sa volonte? d’ouverture et de travail en commun avec Jacques Grosperrin.

Jacques Grosperrin en prend note : « M. le Maire partage visiblement mon diagnostic quant a? la gravite? de la situation e?conomique et sociale de Besanc?on et de ses alentours. Je suis heureux de cet esprit d’ouverture qui re?pond a? ma logique d’Union propose?e aux Bisontines et Bisontins, mais aussi aux Grands Bisontins. L’urgence de la situation est claire : souhaitons-nous conserver a? Besanc?on sa stature de Capitale re?gionale ou bien pre?fe?rons-nous devenir la sous-pre?fecture de Dijon ?

Les re?sultats des e?lections municipales sur Besanc?on ont montre? combien les Bisontines et Bisontins sont partage?s. Pre?s de 1 000 voix seulement nous se?parent sachant que nous e?tions dans une triangulaire. M. le Maire repre?sente seulement 25% des votes exprime?s. J’en repre?sente quasi autant. La majorite? absolue n’est plus de mise. Et combien de de?c?us, de re?signe?s re?fugie?s dans le vote extre?me ou l’abstention. Le nombre e?leve? de bulletins nuls est aussi a? noter. Mais c’est le fait qu’il a souvent e?te? l’expression e?crite d’une de?ception de?mocratique qui me pose question. La prise en compte de cette lassitude est prioritaire.

Je re?ponds donc favorablement a? la sollicitation de M. le Maire de Besanc?on. Pour autant, j’aimerais que l’on ait une certaine logique en termes de compe?tences et une vision intelligente de l’avenir. Les compe?tences permettant a? notre territoire de changer de mode?le de de?veloppement ne se trouvent pas a? la ville, mais au Grand Besanc?on : de?veloppement e?conomique, commercial et touristique, e?quipements culturel et sportif, voiries et transports, ame?nagement territorial. Or de?s 2017, le cumul des mandats ne sera plus possible et l’Agglome?ration ne pourra plus e?tre tenue par le maire de Besanc?on. Anticipons !

Pour que la gouvernance commune qu’il propose soit e?tablie sur un contrat de transparence et de confiance, pour que l’efficacite? prime en me permettant d’initier et de suivre mes actions, il doit me donner la compe?tence ade?quate. La solution est donc assez simple, mais elle lui appartient entie?rement. Elle passe force?ment par l’agglome?ration ou?, qui plus est, le caracte?re apolitique des actions s’est toujours re?ve?le? essentiel.

A ce jour, la Pre?sidence de la Communaute? d’Agglome?ration du Grand Besanc?on de?pend d’un re?glement qui voit le Maire de la ville-centre nomme? de facto Pre?sident de l’Agglome?ration. Soit M. le Maire propose d’ouvrir cette nomination au vote a? bulletin secret et je me porterais candidat, soit M. le Maire me de?signe comme Pre?sident du Grand Besanc?on.

Je suis totalement ouvert a? cette proposition de gouvernance de « salut public », mais il est ne?cessaire de clarifier les compe?tences et les responsabilite?s de chacun."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     24.06
    peu nuageux
    le 13/08 à 18h00
    Vent
    0.61 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    62 %

    Sondage