Jean-Philippe Allenbach dévoile les noms des candidats de sa liste "Les Régionalistes"

Publié le 25/02/2020 - 12:05
Mis à jour le 28/02/2020 - 16:35

Le candidat régionaliste à l’élection municipale de Besançon a déposé sa liste de 57 noms à la préfecture du Doubs.

"L’âge moyen est de 49 ans et elle est issue à 90 % de la société civile" indique Jean-Philippe Allenbach qui tient à préciser la  présence juste derrière lui de deux juristes, François-Xavier Gervasoni, chargé d'enseignement aux Universités de Paris "et actuel cadre du parti « Les Républicains" ainsi que Renaud Bueb, Maitre de conférences à l'Université de Franche-Comté.

"Une vraie ambition pour Besançon" est le slogan de la liste "les Régionalistes". Jean-Philippe Allenbach rappelle qu'il réclame notamment " un référendum de sécession avec la Bourgogne".

Les 10 premiers visages de la liste "Les Régionalistes"

Les 57 noms de la liste "Les régionalistes"

Nom Prénom Age Profession
1 Allenbach Jean-Philippe 72 Conseiller économique
2 Laanouni Najia 45 Assistante de vie
3 Gervasoni François-Xavier 54 Juriste
4 Pretet Florise 20 Etudiante
5 Bueb Renaud 57 Juriste -  Maitre de conférences  à l'Université de Franche-Comté
6 Cossonneau Céline 28 Responsable de ventes
7 Périat Jean-Claude 78 Historien de la Franche-Comté
8 Haag Célestine 27 Styliste
9 Maly Lucas 21 Etudiant
10 Boumaza Farida 47 Assistante maternelle
11 Drouot Hervé 68 Attaché territorial
12 Olagne Marianne 32 Secrétaire
13 Perrin Noël 48 Agent funéraire
14 Luxembourger Isabelle 57 Médecin psychiatre
15 Saulnier Eric 42 Aide Soignant
16 Adali Sandrine 42 Accompagnante d'élèves
17 Bertin Lucas 26 Etudiant
18 Laurençot Isabelle 48 Responsable social et associatif
19 Sergent Pierre¨ 66 Enseignant
20 Sagot Virginie 45 Aide-soigante
21 Lambert Alexandre 33 Instituteur
22 Lardanchet Peggy 47 Technicienne
23 Henon Dan 36 Dessinateur Projeteur
24 Landjas Catherine 54 Opératrice
25 Midol Pierre 57 Animateur social
26 Tlidjane Somia 39 Aide à domicile
27 Lerner Philippe 60 Responsable technique hôtellerie
28 Reverchon Nadine 57 Responsable d'immeuble
29 Segaud Eric 48 Chef de cuisine
30 Chraiti-Fischer Eve 47 Contractuelle à la Région
31 Hostalier Cédric 42 Pilote de production
32 Conrad Rasseneur Camille 20 Etudiante
33 Binetruy Thierry 63 Enseignant
34 Chatelain Laurence 54 Gardienne d'immeuble
35 Dubois David 46 Polisseur de métaux précieux
36 Berçot Marie-Anne 72 Hospitalière
37 Rigolli Luigi 34 Pizzaloio
38 Gauley Anne-Laure 37 Agent de propreté
39 Gallecier Hervé 70 Kinésithérapeute
40 Laanouni Alabama 21 Vendeuse
41 Saulnier Dominique 71 Consultant investissements et finance
42 Laourigui Nacima 38 Animateur social
43 Girardet Fabrice 48 Agent de conduite
44 Nardin Sofia 19 Auxiliaire de vie
45 Dachaux Patrick 69 Consultant économique Afrique
46 Adduci Sabrina 52 Mère au foyer
47 Guyot-Lanoir Jean-Louis 48 En recherche d'emploi
48 Valet Bénédicte 61 Psychologue
49 Roux Mike 27 Responsable restaurant
50 Paulhac Elisabeth 62 Rédactrice
51 Billieux Robert 67 Rretraité
52 Savonet Françoise 67 Retraitée
53 Sagot Tony 22 Plaquiste
54 Seigne Marthe 79 Infirmière
55 Bouziani Mohammed 55 Technicien du bâtiment
56 Haudeberg Danièle 89 Retraitée
57 Flenet Alain 61 Retraité

Les principales propositions de la liste les Régionalistes

  • Renforcer la démocratie via la mise en place d’une « Référendum d’Initiative Populaire » et un droit de pétition des quartiers.
  • Revitaliser le centre-ville avec le remplacement des horodateurs par le
    « DISQUE BLEU » avec les 2 premières heures gratuites et les transports publics gratuits le samedi.
  • Mettre la police municipale bisontine à la norme européenne de 2 policiers armés pour 1 000 habitants (contre 0.5 pour 1 000 désarmés aujourd’hui).
  • Freiner le bétonnage de la ville en limitant les nouvelles constructions à l’augmentation prévisible de la population, tout en stoppant définitivement le projet des Vaîtes.
  • Valoriser le passé prestigieux de la ville en mettant en avant son drapeau historique (l’Aigle), en créant un « Musée historique de la Franche-Comté » et en rebaptisant « Place Charles Quint » l’actuelle Place du Marché.
  • Assainir les finances de la ville via une restructuration de sa dette permettant d’économiser plusieurs millions d’euros d’intérêts ainsi qu’une demande adressée à l’Etat de rembourser les 10 millions de dette supplémentaire que la fusion avec la Bourgogne a couté aux Bisontins.
  • Créer une « Carte de résident » pour les habitants depuis plus de 7 ans afin de leur donner des avantages particuliers, dont le permis de conduire gratuit.
  • "Oui à l’écologie, mais non aux écologistes !" et vérifier sans plus attendre la qualité de l’eau de la Loue, aujourd’hui polluée, car elle approvisionne Besançon.
  • Réorienter nos relations économiques, universitaires et culturelles sur l’Alsace, l’Allemagne et la Suisse, car il n’y a très peu de synergies possibles avec la Bourgogne.
  • Veiller à la protection animale...en commençant par fermer le zoo.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : “Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition”

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.33
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %