JO 2024 : la flamme olympique a fait son arrive?e en France

Publié le 09/05/2024 - 09:13
Mis à jour le 09/05/2024 - 07:15

Après une grandiose parade maritime, la flamme olympique a fait son entrée en majesté dans le Vieux-Port de Marseille mercredi 8 mai 2024 au soir à bord du trois-mâts Belem, d'où elle débarquera sur le sol français, à 79 jours de l'ouverture des Jeux de Paris-2024 le 26 juillet.

Le Belem, parti de Grèce il y a douze jours, a rejoint à 19h05 (17h05 GMT) le Vieux-Port, cette calanque du Lacydon où les Grecs fondèrent Massalia, il y a 2.600 ans, et où l'attendaient 150.000 personnes.

A la proue du navire, la torche olympique était brandie par Florent Manaudou, champion olympique de natation en 2012 à Londres, sous les applaudissements de la foule.

En présence du président Emmanuel Macron, reçu par quelques sifflets, le Belem a été accueilli par une Marseillaise, par un feu d'artifice de "confettis recyclés biodégradables", par le survol des avions de la patrouille de France, qui ont dessiné les anneaux olympiques dans le ciel, et par les incontournables "tifos", ces impressionnantes bannières des supporters du bien nommé Olympique de Marseille.

Sur la muraille du fort Saint-Jean, la plus gigantesque banderole, de 150 m de long, signée Massalia, faisait honneur aux origines grecques de la cité phocéenne, avec le visage de Gyptis, cette jeune femme d'une tribu locale dont serait tombé amoureux Protis, marin grec débarqué en 600 av.JC.

"Une chance pour la paix"

"L'arrivée de la flamme à Marseille, c'est très symbolique, cette cité phocéenne fondée par les Grecs est un symbole de notre amitié", avait témoigné dans la journée auprès de l'AFP l'ambassadeur de Grèce en France, Dimitrios Zevelakis, rappelant que dès l'Antiquité les Jeux étaient "une chance pour la paix".

Parti du nord de la ville, avec une escorte d'un millier de navires, le Belem avait auparavant paradé toute la journée face à la ville jusqu'au sud, de l'Estaque aux Goudes, via notamment les plages des Catalans et du Prado.

A bord du trois-mâts, les jeunes équipiers du navire étaient aux premières loges du spectacle.

Sur le Vieux-Port, où le chaudron olympique a été allumé pour la première fois à 19h45 (17h45 GMT), la foule n'avait cessé de gonfler au cours de la journée, sous la surveillance d'un important dispositif de sécurité, très supérieur à celui déployé en septembre 2023 pour la visite du pape François.

Vers 19h40 (17h40 GMT), la flamme olympique a débarqué du Belem, toujours dans les mains de Florent Manaudou. Premier porteur de la torche sur le sol français, il est descendu sur un ponton en forme de piste d'athlétisme, une image diffusée en mondovision.

Puis le chaudron olympique a été allumé, quai de la Fraternité par le chanteur marseillais Jul.

"C'est un super message que nous deux on soit là"

Plus tard, les rappeurs marseillais Soprano et Alonzo ont assuré le concert. Un Soprano qui était fier de chanter à cette grande fête : "C'est un super message que nous deux on soit là, enfants des quartiers Nord de Marseille (les plus pauvres de la ville, NDLR), à faire le Vieux-Port, après tout ce qu'on a traversé", a commenté le musicien, une de personnalités préférées des jeunes en France, auprès de l'AFP.

Mais l'arrivée de la flamme ne faisait pas que des heureux mercredi.Un millier de personnes ont ainsi manifesté, pour dénoncer des "JO de riches", aux conséquences environnementales graves, et demander l'exclusion d'Israël des Jeux, comme l'avait été le régime d'apartheid de l'Afrique du Sud.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

JO 2024

Besançon prêt pour les Jeux olympiques et paralympiques

Durant cinq mois, d’avril à août 2024, Besançon se met au rythme des Jeux. À l’occasion d’une conférence de presse jeudi 4 avril, la maire de Besançon Anne Vignot, son adjoint chargé aux sports Abdel Ghezali et d’autres acteurs du monde sportif local, ont dévoilé le programme d’événements sportifs et culturels de la ville.

Quel sera le parcours exact de la flamme olympique dans le Doubs le 25 juin ?

Allumée en Grèce, la flamme olympique parcourra le territoire national avant une arrivée finale prévue à Paris le 26 juillet 2024 pour lancer le début des Jeux olympiques. De passage par le Doubs le 25 juin, la flamme traversera sept sites choisis par le Département du Doubs pour "mettre en avant les atouts et les richesses du territoire" a annoncé Christine Bouquin. 

Un village olympique à Besançon pendant les JO de Paris

Lors de la conférence de presse présentant les porteurs de la flamme olympique choisis par la Ville de Besançon, Abdel Ghezali et Gilles Ory ont également annoncé plusieurs animations autour des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 dont l'implantation d'un village olympique dans la capitale comtoise. 

Quel sera le parcours de la flamme olympique à Besançon ?

La maire de Besançon Anne Vignot a dévoilé les noms des relayeurs de la flamme olympique choisi par la Ville lors d’une conférence de presse lundi 15 janvier 2024. L’occasion également d’en apprendre un peu plus sur le parcours emprunté par la flamme dans la cité comtoise le 25 juin 2024. 

JO 2024 : la Banque populaire BFC lève le voile sur deux de ses porteurs de flamme olympique

En tant que parrain officiel des relais de la flamme de Paris 2024, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté révèle lundi 15 janvier 2024 les deux premiers noms des porteurs individuels de la flamme olympique et paralympique sélectionnés.

Jeux olympiques et paralympiques 2024 : qui seront les porteurs de la flamme dans le Doubs ?

Le 25 juin 2024, la flamme olympique se livrera à un véritable tour du Doubs, avec sept étapes pour arriver au parc de la Gare d’Eau à Besançon, avant de poursuivre son chemin jusqu’à Paris où elle est attendue le 26 juillet 2024. Qui portera la flamme ?

Amputée, une Franc-Comtoise découvre le volley assis et vise les Jeux paralympiques de Paris

Originaire de Saules et amputée en mai dernier suite à un accident de la route, Séverine Baillot vit désormais une seconde vie en "Bleue" grâce au sport. À 47 ans, elle s’apprête à partir en Italie du 9 au 15 octobre 2023 disputer les Championnats d’Europe de volley assis avec l’équipe de France. La Franc-Comtoise pourrait même être amenée à participer aux prochains Jeux paralympiques de Paris. Rencontre avec cette sportive à la motivation sans failles. 

Insuline interdite pour un athlète en compétition : Laurent Croizier monte au créneau

Dans un courrier du 25 juillet 2023, le député du Doubs Laurent Croizier interpelle la ministre des sports et le ministre de la Santé sur l’interdiction émise à l’encontre du tennisman allemand Alexander Zverev, souffrant de diabète, de s’injecter de l’insuline sur le court de tennis pendant Roland Garros 2023.

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.1
légère pluie
le 24/05 à 9h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
75 %