Jonathann Daval voulait qu’Alexia « se taise »

Publié le 05/11/2019 - 09:30
Mis à jour le 05/11/2019 - 09:31

Dans un article du 4 novembre 2019, le journal Le Point annonce s’être procuré une seconde expertise psychologique de Jonathann Daval, révélant la personnalité « obsessionnelle » du meurtrier présumé d’Alexia…

Jonathann Daval ©DR
©

A peu près deux ans après la découverte du corps d’Alexia dans une forêt Haut-Saônoise, une nouvelle expertise psychologique met en avant la personnalité « obsessionnelle » de Jonathann Daval explique Le Point.

Amour de l’ordre et de la propreté

Le mari d'Alexia avait de nouveau avoué avoir tué sa femme le 17 juin dernier. Aujourd’hui, dans les colonnes du Point, les psychologues mettent en avant « une pathologie de personnalité ».

Selon l’hebdomadaire, Jonathann aurait en effet développé des TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) depuis l’enfance, amplifiés avec le temps (« amour de l’ordre, de la propreté (…) des rites de vérification »). A la maison d’arrêt de Dijon, sa cellule était appelée « La maison de Barbie » car parfaitement rangée et organisée.

« Je voulais qu’elle se taise »

L’expertise aurait également dévoilé la ligne de défense que Jonathann devrait présenter à son procès : des problèmes conjugaux, des violences verbales et physiques de sa femme. Notamment à cause de ses « problèmes d’érection ».

La nuit du drame, Alexia lui aurait dit : « Tu n’es pas un homme » avant de l’asséner de coups. « Elle m'a frappé avec les pieds et les mains, elle m'a poussé, alors je l'ai bloquée, je l'ai étranglée et je l'ai frappée. Ce que je voulais, c'est qu'elle se taise" aurait-il avoué, selon l'expertise parue dans le journal Le Point.

Aujourd’hui, Jonathann Daval assure être "toujours" amoureux de sa femme…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

affaire daval

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.06
couvert
le 03/12 à 9h00
Vent
2.39 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage