Isabelle et Jean-Pierre Fouillot : "Nous devons vivre sans vérité. C’est insupportable"

Publié le 27/10/2021 - 10:19
Mis à jour le 02/11/2021 - 16:06

Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d’Alexia Daval, tuée en 2017 par son mari Jonathann, livrent leur vérité dans un ouvrage publié le 28 octobre.  Ils racontent « trois années de calvaire.« 

L’ouvrage d’Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, a été rédigé avec le journaliste et producteur de télévision Thomas Chagnaud, qui doit être publié ce jeudi. Il s’intitulera Alexia, notre fille. L’éditeur promet « un incroyable scénario qui nous est raconté de l’intérieur, au plus près du tueur, par l’ensemble de celles et ceux qui l’entouraient lors de ces longues soirées de mensonge, de douleur et de manipulation ».

"Nous savons que Jonathann a tué notre fille, mais nous ne savons toujours pas pourquoi, et nous ne le saurons certainement jamais", déplore Isabelle Fouillot dans "Alexia, notre fille" (éditions Robert Laffont),

"Nous devons vivre sans vérité. C’est insupportable", témoigne la mère de la jeune femme, morte à 29 ans. Les parents d’Alexia reviennent longuement sur le parcours de leur fille, depuis sa rencontre avec Jonathann Daval, alors qu’elle était âgée de 16 ans, jusqu’à sa mort treize ans plus tard. Ils racontent la relation entretenue avec leur gendre, particulièrement présent dans leur sphère familiale et qu’ils ont "aimé et protégé comme un fils".

Ils se souviennent aussi de leur étonnement sincère lorsque les gendarmes leur ont annoncé l’arrestation de Jonathann Daval : "Vous êtes bien sûrs de ce que vous faites? Vous n’allez pas nous refaire une affaire Grégory ?" les ont-ils alors interrogés. Mais finalement, ils estiment avoir eu affaire à un "manipulateur redoutable" qui s’est joué d’eux "depuis le premier jour", à l’opposé de l’image du "jeune homme fragile et pleurnichant à chaque occasion".

Isabelle et Jean-Pierre Fouillot échafaudent deux hypothèses pour expliquer le crime de Jonathann Daval, qu’ils avaient déjà formulées devant la cour d’assises qui le jugeait. "Soit Alexia avait décidé de le quitter, et parce que c’était insupportable pour lui de la perdre, il l’a tuée". Soit, à l’inverse, "Alexia n’a été pour lui qu’un moyen, celui d’entrer dans notre famille, de s’y faire une place, d’être protégé, de se choisir des parents qui l’aimaient, d’avoir une maison, une voiture, une vie qu’il n’aurait jamais eues sans nous ; et, ayant tout obtenu, il s’est débarrassé d’elle".

"Poignards"

Ils disent surtout leur souffrance d’avoir vu la défense de Jonathann Daval présenter publiquement Alexia comme une femme à la "personnalité écrasante", sujette à des "crises" et des "accès de violences extrêmement importants".

"Ces mots me transpercent comme autant de poignards" Isabelle Fouillot.

Le couple évoque également la "pression des médias", et la ville "envahie de journalistes". "J’avais l’impression de vivre sous le regard de tout le monde, de ne plus avoir le droit de bouger", assure Mme Fouillot, qui décrit la "machine folle de l’information en continue", tout en citant la "belle rencontre" ou la "relation de confiance" tissée avec des journalistes de BFMTV.

©

Son avocat, Me Randall Schwerdorffer, a également livré son récit et son analyse de l’affaire dans un ouvrage co-écrit avec le journaliste Frédéric Gilbert, paru le 14 octobre aux éditions Hugo Doc

Le corps en partie calciné d'Alexia Daval, 29 ans, avait été retrouvé en octobre 2017 dans un bois près de son domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône), deux jours après que son mari Jonathann eut signalé sa disparition.

Après avoir montré le visage d'un veuf éploré pendant trois mois, il avait été confondu par les enquêteurs au terme d'investigations minutieuses. Il a été condamné en novembre 2020 à 25 ans de réclusion.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

affaire daval

“Je voulais qu’elle se taise”: sortie du livre de l’avocat de Jonathann Daval

Me Randall Schwerdorffer, l’avocat bisontin de Jonathann Daval, condamné pour le meurtre de sa femme Alexia, livre son récit et son analyse de « l’affaire Daval » dans un ouvrage coécrit avec le journaliste Frédéric Gilbert et qui paraît ce jeudi  14 octobre 2021.

Affaire Daval : plus de 800.000 euros réclamés par la famille d’Alexia

Mise à jour • La famille d’Alexia Daval a réclamé lundi 22 février 2021 devant la cour d’assises de la Haute-Saône plus de 800.000 euros de dommages et intérêts à Jonathann Daval, condamné à 25 ans de réclusion criminelle en novembre pour le meurtre de son épouse. La cour rendra sa décision le 25 mai 2021 à Vesoul.

La question des indemnités réclamées par la famille d’Alexia examinée lundi

Affaire Daval • « Justifiées » pour les parties civiles, « disproportionnées » pour la défense : la justice est saisie ce lundi 22 février 2021 à Vesoul de la question des indemnités réclamées par la famille d’Alexia à Jonathann Daval, condamné fin novembre à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son épouse.

Société

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Domicile-travail : le choix de la proximité pour les actifs en Bourgogne Franche-Comté

Selon une dernière étude de l’Insee en Bourgogne Franche-Comté publiée le 9 juillet 2024, les actifs de la région travaillent habituellement au sein de leur intercommunalité de résidence ou à proximité. Toutefois, ils seraient également nombreux à se déplacer dans des intercommunalités plus distantes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.55
couvert
le 14/07 à 18h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
75 %