Journée nationale de réflexion sur le don d'organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole...

Publié le 22/06/2022 - 11:59
Mis à jour le 22/06/2022 - 11:11

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

 © CHU de Besançon
© CHU de Besançon

Ce mercredi 22 juin, la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus tiendra un stand d’information dans le hall d’entrée de l’hôpital.

 Le rôle de la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus

Au sein du CHU, la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus a pour missions de coordonner la prise en charge d’un donneur potentiel, de recueillir auprès des proches le témoignage de la volonté du défunt et de les accompagner, de coordonner le prélèvement en lien avec les professionnels de soins impliqués dans la procédure de don.

L’équipe de la coordination s’assure que l’information sur le don soit largement délivrée auprès des professionnels de santé, des établissements scolaires secondaires et également auprès du grand public.

Des témoignages

 C’est pour répondre à cette mission de sensibilisation auprès du grand public que la coordination a souhaité présenter cette année le témoignage de proches de donneurs et celui de patients receveurs.

 A travers les parcours de vie d’Olivier, Emilie, Agnès, Philippe et Marie-Hélène, l’objectif de ces deux vidéos intitulées "Don d’organes : en parler pour sauver des vies" est de libérer la parole sur le don d’organes et de rappeler qu’il est essentiel de pouvoir en discuter avec ses proches pour exprimer son positionnement.

 Ces vidéos sont à découvrir sur la chaîne YouTube et le site Internet du CHU de Besançon.

Exprimer son choix

 En France, tout le monde est donneur présumé d’organes et de tissus, sauf si de son vivant la personne a exprimé son refus de donner soit en informant ses proches, soit en rédigeant un écrit authentifié confié à un proche, soit en s’inscrivant sur le registre national des refus. L’objectif de l’Agence de la biomédecine est de continuer à faire progresser la connaissance de la loi via des campagnes d’information.

Un stand d’information le mercredi 22 juin de 9h à 13h

 L’équipe de la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus tiendra un stand d’information dans le hall d’entrée de l’hôpital mercredi 22 juin de 9h à 13h afin d’échanger librement autour du don d’organes et la greffe.

 Don d’organes et greffes : les chiffres 2021

 Activité de la coordination hospitalière du CHU de Besançon

  • nombre de donneurs potentiels (personnes susceptibles de pouvoir donner leurs organes) : 73
  • nombre de prélèvements effectués / donneurs prélevés : 37

 Nombre de greffes réalisées au CHU de Besançon

  • greffe rénale : 50
  • greffe hépatique : 35
  • greffe depuis un donneur vivant apparenté : 6

 Nombre de personnes inscrites en France sur liste d’attente pour recevoir un organe : environ 26.000

(Communiqué)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Salon Bio&Co à Besançon : des voies s’élèvent face à des pratiques ”douteuses voire dangereuses”

Dans un communiqué du 25 mars 2024, le collectif ”à gauche citoyen !” souhaite mettre en garde la population contre la tenue du salon Bio&Co en avril prochain à Besançon. Dominique Voynet, secrétaire régionale EELV Franche-Comté, dénonce également plusieurs pratiques. Pourquoi ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.45
légère pluie
le 16/04 à 9h00
Vent
5.42 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
87 %