Journée nationale de réflexion sur le don d'organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole...

Publié le 22/06/2022 - 11:59
Mis à jour le 22/06/2022 - 11:11

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

 © CHU de Besançon
© CHU de Besançon

Ce mercredi 22 juin, la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus tiendra un stand d’information dans le hall d’entrée de l’hôpital.

 Le rôle de la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus

Au sein du CHU, la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus a pour missions de coordonner la prise en charge d’un donneur potentiel, de recueillir auprès des proches le témoignage de la volonté du défunt et de les accompagner, de coordonner le prélèvement en lien avec les professionnels de soins impliqués dans la procédure de don.

L’équipe de la coordination s’assure que l’information sur le don soit largement délivrée auprès des professionnels de santé, des établissements scolaires secondaires et également auprès du grand public.

Des témoignages

 C’est pour répondre à cette mission de sensibilisation auprès du grand public que la coordination a souhaité présenter cette année le témoignage de proches de donneurs et celui de patients receveurs.

 A travers les parcours de vie d’Olivier, Emilie, Agnès, Philippe et Marie-Hélène, l’objectif de ces deux vidéos intitulées "Don d’organes : en parler pour sauver des vies" est de libérer la parole sur le don d’organes et de rappeler qu’il est essentiel de pouvoir en discuter avec ses proches pour exprimer son positionnement.

 Ces vidéos sont à découvrir sur la chaîne YouTube et le site Internet du CHU de Besançon.

Exprimer son choix

 En France, tout le monde est donneur présumé d’organes et de tissus, sauf si de son vivant la personne a exprimé son refus de donner soit en informant ses proches, soit en rédigeant un écrit authentifié confié à un proche, soit en s’inscrivant sur le registre national des refus. L’objectif de l’Agence de la biomédecine est de continuer à faire progresser la connaissance de la loi via des campagnes d’information.

Un stand d’information le mercredi 22 juin de 9h à 13h

 L’équipe de la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus tiendra un stand d’information dans le hall d’entrée de l’hôpital mercredi 22 juin de 9h à 13h afin d’échanger librement autour du don d’organes et la greffe.

 Don d’organes et greffes : les chiffres 2021

 Activité de la coordination hospitalière du CHU de Besançon

  • nombre de donneurs potentiels (personnes susceptibles de pouvoir donner leurs organes) : 73
  • nombre de prélèvements effectués / donneurs prélevés : 37

 Nombre de greffes réalisées au CHU de Besançon

  • greffe rénale : 50
  • greffe hépatique : 35
  • greffe depuis un donneur vivant apparenté : 6

 Nombre de personnes inscrites en France sur liste d’attente pour recevoir un organe : environ 26.000

(Communiqué)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Médecins libéraux : la grève continue en cette " semaine du burn out "

La grève des médecins portée par le collectif Médecins pour Demain continue, selon un communiqué du 9 janvier 2023, sous la forme d'une grève de la PDSA (permanence des soins ou grève des gardes), dont on a moins parlé que la fermeture des cabinets. Elle dure depuis le début du mois de décembre 2022 et sollicite les services de l'Etat dans des processus de réquisition quotidiens.

Les arrêts maladie Covid sans jour de carence prolongés jusqu’à fin 2023

Les salariés positifs à la Covid-19 et qui ne peuvent pas télétravailler peuvent bénéficier d'arrêts maladie indemnisés sans vérification des conditions d'ouverture de droits et sans délai de carence. Les indemnités journalières pour ces salariés ainsi que pour les agents publics malades de la Covid-19 sont versées dès le premier jour d'arrêt et jusqu'au 31 décembre 2023 au plus tard.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.75
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %