La 34e édition du Fimu reportée du 9 au 13 septembre 2021

Publié le 07/02/2021 - 09:53
Mis à jour le 07/02/2021 - 11:23

Le maire de Belfort Damien Meslot a décidé de décaler les dates du Festival International de Musique Universitaire qui devait se tenir du 20 au 24 mai. En 2019, le Fimu avait attiré 110.000 festivaliers.

 ©
©

Le manque de lisibilité sanitaire sur le printemps a incité Damien Meslot à prendre cette décision pour pouvoir espérer organiser un FIMU dans les conditions les plus optimales. Décision a donc été prise de reporter le festival qui devait se tenir du 20 au 24 mai à la date du 9 au 12 septembre 2021  en concertation l'adjointe Delphine Mentré et le directeur du FIMU Matthieu Spiegel.

Ce changement de date marque une volonté forte d’organiser le festival dans les conditions au plus proche de son ADN. Ce report nous permettra ainsi de construire le FIMU dans ce qui fait son identité : la dimension internationale dans sa programmation, le nombre d’artistes et de scènes, un public nombreux, des formats de concert debout et assis, avec le moins de contraintes sanitaires possibles.

"Nous réjouissons d’avance de vous retrouver à la fin de l’été pour célébrer les richessse du FIMU : son ouverture vers le monde et son ancrage dans son territoire grâce à ses partenaires étudiants, associatifs, mécènes et professionnels" a déclaré Delphine Mentré, adjointe à la culture.

La thématique du Brésil et de l’Amérique latine restent toujours d’actualité et la marraine du festival Flavia Coelho a d’ores et déjà confirmé sa participation.

Concernant la programmation, les artistes de 2020 qui avaient confirmé leur présence pour le mois de mai ainsi que les artistes sélectionnés pendant les jurys de 2021 vont être contactés afin de connîitre leurs disponibilités pour cette nouvelle date.

"Dès la fin du festival en septembre, l’appel à candidaturs  2022 démarrera comme à son habitude au mois d’octobre et la 35e édition du festival aura bien lieu à la Pentecôt  2022 avec l’espoir d’un retour à la normale"Matthieu Spiegel, directeur du FIMU.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

« Histoire de libellule », une auteure jurassienne évoque les violences sexuelles qu’elle a subit à l’adolescence

Anne-Marie Rouchon a consacré 18 ans de la première partie de sa vie au sport de haut niveau. A peine sortie de l’enfance et pendant plusieurs années, elle subit des agressions sexuelles de son entraineur. Quarante ans lui sont nécessaires pour trouver le courage de sortir du silence et enfin déposer sa parole dans un livre, Histoire de libellule (Z4éditions), sorti en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.41
couvert
le 18/10 à 21h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
96 %

Sondage