La 5G "indispensable à la compétitivité économique", selon Cédric O

Publié le 21/08/2020 - 15:33
Mis à jour le 21/08/2020 - 15:33

Alors que plusieurs maires de grandes villes de France s'opposent  à minima par principe de précaution au déploiement de la 5G, le secrétaire d'État au numérique estime au contraire qu'il est indispensable.

illustration © © D Poirier
illustration © © D Poirier

Plusieurs grandes villes françaises (Lyon, Tours, Bordeaux, Strasbourg, Besançon, Nantes…) ont élu un ou une maire écologiste opposés au septiques face à la 5G. Anne Vignot, maire EELV de Besançon nous déclarait que la question essentielle selon elle était le principe de précaution. « Il faut déjà savoir de quoi il est question, quel impact cela pourrait avoir. Donc moi j’attends le résultat des études qui doivent se faire. » 

"Nos principaux partenaires européens ont déjà commencé à déployer la 5G et la France ne peut pas plus longtemps rester à l'écart le secrétaire d'État au numérique Cédric O des innovations et opportunités qu'elle permet", de la "modernisation de l'agriculture" à "la télémédecine", a déclaré au Figaro Cédric O, qui a obtenu lors de sa reconduction au gouvernement le portefeuille des télécoms.

Les enchères pour l'attribution des premières fréquences de la 5G doivent se tenir en septembre, ouvrant la voie à des premières offres commerciales dans certaines villes françaises d'ici à la fin de l'année.

Mais la 5G suscite aussi l'hostilité d'une partie de l'opinion, à la fois en vertu du principe de précaution concernant les effets potentiellement néfastes des ondes sur l'organisme, et pour ses conséquences environnementales en raison du renouvellement induit des terminaux et d'une possible hausse des usages.

EELV a demandé mi-juillet un moratoire sur la 5G qui sera selon le parti écologiste "l'occasion d'une grosse inflation de la consommation électrique et de la collecte des données personnelles des usagers, via les nombreux gadgets +connectés+ qui seront proposés à l'achat."

"Le numérique est indispensable si nous voulons aller vers plus de sobriété" dans notre consommation de ressources, a rétorqué Cédric O, citant des exemples d'optimisation de l'énergie grâce à des applications numériques.

"Une antenne 5G consomme jusqu'à dix fois moins d'électricité qu'une antenne 4G, pour un même volume de données échangées", a-t-il également avancé, s'opposant à "la politisation du déploiement de la 5G par certains à des visées purement électoralistes."

Le secrétaire d'Etat s'est également positionné contre la limitation des forfaits télécoms, une idée proposée dans un rapport parlementaire pour lutter contre l'explosion de la consommation de données.

Secrétaire d'Etat au numérique depuis avril 2019, Cédric O a été reconduit fin juillet dans ses fonctions, y ajoutant le portefeuille des communications électroniques, mais perdant au passage la transformation numérique de l'Etat. Il a récemment connu son premier vrai baptême du feu politique avec l'application StopCovid contre le coronavirus qu'il a défendue bec et ongles malgré de nombreuses critiques.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévue de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises et leurs prêts avec sa « BOX PGE »…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.74
pluie modérée
le 22/01 à 15h00
Vent
1.94 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
97 %

Sondage