La Brasserie du Commerce à Besançon a fait peau neuve

Publié le 06/09/2013 - 15:52
Mis à jour le 07/09/2013 - 10:20

Finis les tons de vert sombre. La Brasserie du Commerce à Besançon mise désormais sur le rouge. Mais derrière ce changement bien visible, s’en cachent de nombreux autres orchestrés par Stéphane Turillon qui a pris les commandes de l’établissement en juin dernier.

Dans l’esprit d’une brasserie parisienne

Il a pris ses fonctions comme directeur de la restauration de la Brasserie du Commerce il n’y a même pas trois mois, le 16 juin 2013. Pourtant, Stéphane Turillon n’a pas traîné à y mettre sa touche. Affichant sur son CV plusieurs restaurants gastronomiques – dont l’un appartenant à Alain Ducasse -, ce Vosgien, qui a déjà travaillé dans la région au château de la Dame Blanche à Geneuille, a tenu à modifier le décor, la carte et l’ambiance même de ce lieu incontournable de la ville. "On a tout refait, de la cave au grenier, avec l’idée de redevenir une brasserie type parisienne".

Ce qui change :

Le décor

Si bien sûr les boiseries et les miroirs du XIXe siècle – inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques -, qu’a connus Colette lorsqu’elle séjournait à Besançon, n’ont pas été touchés, pas plus que le lustre monumental, les peintures et l’escalier ont été refaits, les séparations entre les tables supprimées, les chaises et banquettes changées, de même que les fauteuils de la petite terrasse. Entièrement refaites aussi la cuisine et les toilettes, tandis que la cave était bétonnée.

La carte

Le chef demeure Cédric Goujon. Mais ce dernier a modifié sa façon de travailler et les plats proposés. On peut par exemple manger en ce moment à la carte, outre la tête de veau totalement renouvelée ou le poulet au vin jaune et aux morilles,  un "velouté de châtaigne et cappuccino de foie gras", un "œuf poché au poulsard, sauce en meurette", une "sauricette de porc braisé au savagnin et garniture façon grand-mère", un "foie de veau poêlé au vinaigre de vin jaune", une "tarte tatin au boudin noir, réduction de Porto et compotée d’oignons caramélisés", des "macarons aux châtaignes et poire caramélisée", un "sablé au gaude, crème mousseline au coings", etc.

Outre les menus et la carte, des formules midi ont été créées de 12 à 14 euros, autour d’un plat du jour offrant le choix entre viande et poisson à 9,50 euros. "Nous ne travaillons que des produits locaux et tout est fait maison, même nos croissants", souligne Stéphane Turillon.

Le personnel

La Brasserie emploie aujourd’hui 15 personnes (neuf en cuisine et six en salle). Une grande partie de ce personnel a été renouvelé - de même que leur tenue -, dans un souci de qualité de service. Une qualité qui, selon Stéphane Turillon, passe avant tout par le sourire des serveurs, la qualité et la rapidité du service. "Quand on vient manger, on est désormais servi en moins de 10 minutes", signale-t-il. Appréciable !

Brunch et piano

Autres nouveautés, des animations musicales jazz au piano par Sébastien Goret – le jeudi soir et bientôt également le dimanche soir - et des brunchs. Ceux-ci sont proposés chaque dimanche de 9h à 14h. Au menu, pour 15 euros, œufs sur le plat, saumon fumé, jambon fumé du Haut-Doubs, croissants, confitures, miel, boisson chaude et jus de fruits. 

Et ce n’est pas fini

"L’année prochaine, nous allons restaurer la façade, installer une climatisation et changer la chaudière", indique Stéphane Turillon.

En pratique

  • Brasserie du Commerce, 31 rue des Granges, 03.81.81.33.11.
  • Ouvert tous les jours, à partir de 8h du lundi au samedi et 9h le dimanche. Service à midi jusqu’à 14h30, le soir jusqu’à 22h. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le Groupe F3C, au contact des particuliers, au service des entreprises et des collectivités

PUBLI-INFO • Ancré dans le territoire franc-comtois depuis 1926, le Groupe F3C, dont le siège est à Baume-les-Dames, est le spécialiste de la distribution de carburants et de combustibles de chauffage pour les entreprises, les particuliers et les collectivités. Aujourd'hui, l'entreprise familiale, devenue un acteur majeur de la distribution multi-énergie en Franche-Comté et en France, étoffe sa gamme de produits pour proposer notamment de l'électricité et des biocarburants…

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.8
légère pluie
le 26/10 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
94 %

Sondage